Le mystère du clocher suédois

La mission Bern a annoncé le 31 mai dernier que le clocher suédois de Gustavia faisait partie des sites qui seraient restaurés grâce au loto du patrimoine. Problème : à la Collectivité, personne n’est au courant…

Un projet médiatique et une idée innovante pour préserver le patrimoine français en péril : la Fondation du patrimoine a publié, le 31 mai, le dossier de presse listant tous les sites qui bénéficieraient des fonds levés grâce au loto du patrimoine. Saint-Barthélemy figurait dans la liste de ces 251 projets. « Clocher suédois de Gustavia », est-il indiqué. Nouvelle inattendue ! Nous avons consacré la Une du Journal de Saint-Barth n°1282 à cette promesse de restauration.

Surprise : personne n’a été mis au courant à Saint-Barthélemy. « C’est très gentil, mais on l’a déjà restauré en 2017… C’est plutôt le clocher de l’église catholique, détruit par Irma, pour lequel nous aurions besoin d’aide », glisse-t-on à la Collectivité. Si l’extérieur du joli clocher, dans le jardin de la préfecture, est effectivement en bon état (il n’y a plus qu’à raccrocher l’horloge sur la façade), peut-être que la mission conduite par Stéphane Bern s’intéressait à l’intérieur, et au mécanisme complexe de l’horloge d’origine, datée de l’an 1800.
La Dac ne sait rien
Contactée, la Fondation du patrimoine nous indique que la personne invitée à l’Elysée pour la cérémonie de lancement opérationnel du loto du patrimoine était… Bruno Magras. Force est de constater que le Président n’y était pas.

Comment la mission Bern a sélectionné les sites patrimoniaux à sauver « dans l’année » ? La Dac Guadeloupe (Direction des affaires culturelles, en charge de la gestion du patrimoine) n’y est pour rien. « M. Bern a envoyé des gens directement sur place, il est très faiblement passé par nous », confie l’institution.

La Fondation du patrimoine, informée de cette curiosité, s’est mise en relation avec le ministère de la Culture, qui a identifié le clocher suédois de Gustavia, et attend une réponse. Y a-t-il eu confusion entre clocher suédois et clocher catholique ? S’agit-il d’une réfection de l’intérieur du petit bâtiment de pierres et de bois vert ? Ou de l’ignorance que ledit clocher avait déjà été restauré, en 2017 ? Le dénouement est proche.


Journal de Saint-Barth N°1285 du 28/06/2018

Airbnb : la Collectivité serre la vis
Réunion publique sur les cyclones
Delphine Cousin-Questel

Taux de change

Drapeau USA 1.137 USD Drapeau Russie 75.230 RUB
Drapeau Canada 1.513 CAD Drapeau Brésil 4.324 BRL