Saison cyclonique : tout est calme dans l’Atlantique

Photo > Barry, premier et seul cyclone de l’année à ce jour, a provoqué d’importants dégâts aux Etats-Unis, notamment dus à des inondations.


Mi août, nous entrons dans le pic de l’activité cyclonique sur le bassin Atlantique. Selon les prévisions, cette saison devrait être plutôt calme. Ce qui n’empêche pas de se prémunir contre les éventuels ouragans ; il suffit d’un seul.

 

La situation actuelle n’est « pas très favorable à l’activité cyclonique », résume Thierry Jimonet de Météo France Guadeloupe, alors que la période la plus à risque, entre mi août et mi-octobre, débute. Une bonne nouvelle, donc. L’air est sec, c’est pour ça qu’il ne pleut pas, mais ce manque d’humidité réduit aussi les chances de formation de tempêtes et de cyclones. « Sur les trois mois qui viennent, la tendance est celle-ci. Ce qui ne veut pas dire qu’il n’y aura pas de cyclone », souligne le prévisionniste, prudent. « Le phénomène El Nino est en train de s’affaiblir, pour revenir à une situation neutre. La température de l’océan est plus élevée dans le Pacifique, ce qui est un facteur limitant de l’activité cyclonique de l’Atlantique. »

 

Sur l’ensemble du bassin Atlantique, la température de l’eau est légèrement supérieure à la normale. « La température élevée de l’océan est le carburant des cyclones, mais leur formation et leur trajectoire sont déterminées d’abord par les conditions atmosphériques », rappelle Thierry Jimonet. Le pronostic est donc le même qu’en début de saison cyclonique, au mois de juin : l’activité sera proche de la normale, voire un peu en dessous. Sachant que la normale correspond à deux ou trois cyclones majeurs sur l’Atlantique.

 

Depuis le 1er juin, « il ne s’est pas passé grand chose. Deux phénomènes, dont un seul au stade cyclonique (Barry, qui a touché les Etats-Unis au stade de tempête, causant des inondations dévastatrices, ndlr), mais rien de majeur. Le mois d’août est particulièrement stable et calme, et cela doit se maintenir jusqu’à la fin du mois. » Mais en terme de météo, tout peut arriver, il convient donc se préparer au mieux.

 

Le site de propreté recommande aux habitants de nettoyer les jardins et les abords des habitations dès maintenant, pour éviter un afflux de dernière minute en cas d’annonce d’une tempête ; la Collectivité propose son aide aux propriétaires de terrains encombrés par des déchets imposants difficiles d’accès ; elle distribue également un dépliant en français, portugais et anglais, rappelant toutes les informations utiles en cas de phénomène cyclonique (abris sûrs, contacts, niveaux de vigilance, etc.). La préfecture met aussi à disposition une liste de tout ce qu’il faut avoir chez soi (piles, eau, lampe torche, denrées non périssables, etc.).

 

Un seul ouragan peut suffire à causer beaucoup de dégâts : quelles que soient les prévisions, mieux vaut se préparer au mieux et à l’avance.



JSB 1338



Journal de Saint-Barth N°1338 du 15/08/2019

Fêtes de quartier
Family Festival
Festival Photo
Cyclones
Surf

Taux de change

Drapeau USA 1.100 USD Drapeau Russie 70.491 RUB
Drapeau Canada 1.459 CAD Drapeau Brésil 4.593 BRL