Les Bahamas prêts à accueillir les touristes

Ouragan Dorian ou non, les Bahamas sont prêtes à accueillir les touristes dans les meilleures conditions, indique l’Office du tourisme de l’archipel qui lance une opération communication pour préserver la saison.



L’ouragan Dorian, le 1er septembre, a laissé deux îles complètement ravagées, et des centaines voire des milliers de disparus, en plus des 52 morts identifiés. Grand Bahama et Abaco mettront des années à nettoyer, reconstruire, se relever.

Un mois après le passage du cyclone, dont la puissance était similaire à celle d’Irma, l’Office du tourisme des Bahamas lance une vaste opération de communication pour limiter les annulations des touristes, qui tombent en cascade depuis Dorian. La directrice Karin Mallet-Gautier était présente au salon Top Resa à Paris, cette semaine, pour détailler la situation. Son message : seules deux îles ont été dévastées le 1er septembre dernier. Quatorze îles ont été épargnées et sont prêtes à entamer une saison touristique normale, notamment Nassau et Paradise Island, qui concentrent les deux tiers des infrastructures d’accueil des visiteurs, mais aussi Andros, Rum Cay, Inagua ou encore Cat Island. L’archipel bahaméen, fort de 700 îles, s’étale sur 1.200 km, donc l’ouragan est passé loin de ces territoires. « Il n’y a pas de raison de paniquer », a renchérit Ellison Thompson, membre du ministère bahaméen du tourisme, lui aussi au salon Top Resa qui se termine le 4 octobre. « L'année 2019 se présentait de façon encore plus positive en termes de fréquentation touristique que 2018, avec déjà +13% entre janvier et juillet. » Le marché français est en plein essor pour l’archipel, qui a reçu 17.000 visiteurs français en 2018, et 15.000 entre janvier et septembre 2019, soit une croissance de 10% en un an.
Les Bahamas auront besoin de cette activité économique pour faire face à la tâche titanesque de nettoyage et reconstruction d’Abaco et Grand Bahama, où les dégâts ont été estimés à 7 milliards de dollars. Leurs aéroports respectifs sont toujours fermés.
Les collectes de dons se poursuivent en faveur des sinistrés, et notamment à Marché U, où le Lions Club Saint-Barth a installé une urne à destination des clients, à l’entrée du magasin.



Journal de Saint-Barth N°1344 du 03/10/2019

Election des Miss
Disparition de Chirac
Nouvelle usine d'incinération

Taux de change

Drapeau USA 1.114 USD Drapeau Russie 71.307 RUB
Drapeau Canada 1.464 CAD Drapeau Brésil 4.636 BRL