La femme de ménage avait élu domicile dans la villa de ses patrons

La femme de ménage profitait de la villa de Saint-Barthélemy, sans l’accord de ses patrons. Elle a été condamnée pour abus de confiance.

C., 32 ans a été condamnée à 1.500 euros d’amende pour abus de confiance, jeudi dernier à Saint-Martin.

Femme de ménage à Saint-Barthélemy, les propriétaires d’une villa de luxe lui avaient confié les clés afin qu’elle puisse travailler en leur absence.

Un soir de février 2017, les voisins aperçoivent de la lumière dans la villa, alors que les propriétaires sont en métropole. Ils appellent alors ces derniers, qui contactent les gendarmes. Sur place, les militaires découvrent C. au lit avec son compagnon. Mégots, vaisselle sale… Visiblement, la femme de ménage a élu domicile dans la villa de luxe.

Les propriétaires ont déposé plainte pour abus de confiance, violation de domicile, et ont également dénoncé des vols. C. a reconnu avoir profité des lieux de temps à autres, mais nie le vol et assure qu’elle comptait remplacer les bouteilles d’alcool trouvées sur place et consommées.

Originaire des Ardennes, elle est retournée en métropole depuis les faits et était absente à l’audience. Tout comme les propriétaires, qui se sont portés partie civile et demandent 12.700 euros de dommages et intérêts. C. devra leur verser cette somme.


JSB 1319



Taux de change

Drapeau USA 1.130 USD Drapeau Russie 72.743 RUB
Drapeau Canada 1.516 CAD Drapeau Brésil 4.376 BRL