Il avait enterré deux coffres-forts contenant 800 grammes d’herbe et du liquide

Un Saint-Barth de 23 ans était jugé le 19 septembre à Saint-Martin pour usage, transport, détention et offre ou cession de stupéfiants. En mai 2018, un propriétaire découvre, enterrés dans son terrain, deux coffres-forts fermés. Les gendarmes forcent l’ouverture et y trouvent 800 grammes de cannabis ainsi que 2.692 euros. Ils ouvrent une enquête et parviennent à identifier le propriétaire de ces coffres-forts. Quand ils le croisent sur la route quelque temps après, ils lui demandent de s’arrêter. Le jeune homme coopère et ouvre sa fenêtre ; une forte odeur caractéristique du cannabis saisit alors le nez des militaires. Interpellé, le suspect reconnaît tous les faits sans broncher, et confie fumer jusqu’à dix joints par jour d’une herbe qu’il cultive lui-même dans les mornes de Saint-Barthélemy.
Plus d’un an après les faits, il a expliqué au tribunal de Saint-Martin qu’il avait arrêté de fumer, face aux menaces de son père de le mettre à la porte de la maison familiale. Il a assuré avoir recentré sa passion du jardinage sur la culture de fruits et légumes. Il a été condamné à dix mois de prison avec sursis, une amende de 3.000 euros et l’obligation de suivre un stage autour des dangers de la consommation de stupéfiants.


JSB 1344

Journal de Saint-Barth N°1344 du 03/10/2019

Election des Miss
Disparition de Chirac
Nouvelle usine d'incinération