Une femme attaquée par un barracuda en Guadeloupe

Il y a quelques jours, une baigneuse a été mordue au pied par un barracuda à Bois Jolan, en Guadeloupe. Opérée en urgence, le chirurgien a retiré de son pied sérieusement meurtri deux dents de cet impressionnant poisson. Les barracudas ou bécunes sont-ils une menace pour les baigneurs ? La 1re Guadeloupe a interrogé Philippe Godoc, directeur de l’aquarium de la Guadeloupe, qui présente une théorie répandue : les animaux seraient naturellement curieux, et que le barracuda, voyant un pied humain, décide de le goûter puis change d’avis. « Vous avez mille fois plus de chance de vous faire mordre par un chien dans la rue que par un animal quand vous êtes dans l’eau. C’est tout à fait exceptionnel, il faut raison garder », tempère le spécialiste. En 2016, le parc national de Guadeloupe émettait une autre théorie, après une vague d’attaques attribuées à barracudas au Gosier. « Ces attaques se situent souvent dans des zones où des restes de nourriture sont jetés à la mer, pour diverses raisons. Ces poissons sont nourris et considèrent alors l’homme comme un fournisseur de nourriture facile, jusqu’à les agresser quand ils n’en obtiennent pas. » Autre hypothèse, le port de bijoux, piercings ou maillot de bain à strass pourrait créer une certaine confusion chez ce prédateur, qui confondrait alors le baigneur avec une proie éventuelle.