Plusieurs plaintes déposées pour des viols incestueux

Un homme fait l’objet de plusieurs plaintes pour viols ou agressions sexuelles, déposées notamment par des membres de sa famille.


C’est le décès de la matriarche qui aurait entraîné une libération de la parole, rouvrant au sein d’une famille Saint-Barth une plaie jusqu’ici gardée sous silence. En janvier, des hommes et femmes adultes, ayant tous un lien de parenté, ont déposé plainte contre un septuagénaire, également membre de leur famille. Ils l’accusent de viols incestueux commis lorsqu’ils étaient enfants, âgés d’environ 10 ans.
Saint-Barthélemy étant ce qu’elle est, les rumeurs ont vite circulé sur l’île autour de cette affaire. D’autres victimes, non liées au suspect cette fois, se sont alors manifestées et ont déposé plainte pour des faits similaires, de viols ou agressions sexuelles sur mineurs de moins de 15 ans. L’homme visé par ces accusations a exercé pendant 17 ans à Saint-Barthélemy comme conducteur du car scolaire, des années 80 jusqu’à 2000. Un emploi au sein duquel il était en contact quotidien avec des enfants, parmi lesquels des victimes présumées.
Le mis en cause s’est d’abord réfugié en Amérique du Sud, avant de revenir sur l’île. Placé en garde à vue, il aurait reconnu certains faits tout en les minimisant. Et aurait de nouveau quitté Saint-Barthélemy depuis.



Journal de Saint-Barth N°1365 du 05/03/2020

Coronavirus
Elections à la Cem
La dernière Transat AG2R ?