Coup de filet chez les trafiquants de drogue de Gustavia

Lundi matin, sept personnes soupçonnées de trafic de cannabis et cocaïne ont été interpellées et placées en garde à vue. Quatre sont convoquées au tribunal en novembre.

Lundi 23 juillet à l’aube, sept hommes ont été interpellés et placés en garde à vue, à l’issue d’une enquête sur le trafic de stupéfiant installé dans la rue du Général-de-Gaulle. La section de recherche de Saint-Martin, qui a mené les investigations avec l’appui de la brigade de Saint-Barthélemy, a notamment procédé à plusieurs semaines de surveillance physiques et d’écoutes téléphoniques.

Après les interpellations, sept lieux ont été perquisitionnés, mais n’ont donné lieu à aucune découverte de véritable stock de drogue.

Deux hommes immédiatement incarcérés

Sur les sept protagonistes, quatre gardés à vus, des hommes âgés de 25 à 30 ans, résidents de Saint-Barthélemy, d’origine saint-martinoise et guadeloupéenne, sont convoqués au tribunal le 15 novembre prochain. Les chefs d’acccusation : « achat, transport, détention et cession de stupéfiants », en l’occurrence du cannabis et de la cocaïne. Deux de ces hommes ont été immédiatement incarcérés à Baie-Mahault en Guadeloupe, en exécution de peines liées à du trafic de stupéfiants. D’autres poursuites pourront être engagées contre les trois autres personnes.

Par ailleurs, des investigations se poursuivent sur les fournisseurs, sans doute basés à Saint-Martin, et les acheteurs, dont certains ont déjà été interrogés par les gendarmes.

« La section de recherches de Gendarmerie à Saint-Martin a pu mettre un terme à un deal de rue de cannabis et de cocaïne autour d’un débit de boisson du centre ville de Gustavia à Saint Barthélemy », informe le parquet dans un communiqué.


JSB 1289


Taux de change

Drapeau USA 1.130 USD Drapeau Russie 72.743 RUB
Drapeau Canada 1.516 CAD Drapeau Brésil 4.376 BRL