Requin tigre à Corossol : le pêcheur est dans les règles


Emoi sur la toile la semaine dernière après qu’un requin tigre a été pêché puis ramené et débité sur la plage de Corossol. Critiqué, le pêcheur est pourtant tout à fait dans son droit : la saison de la pêche est ouverte pour le requin, elle court de début septembre à fin avril, et il est titulaire d’un permis délivré par l’ATE. Seule la capture des requins baleines, vaches de mer et requins marteau est de tous temps prohibée. Le requin a toujours tenu une place prépondérante dans la cuisine traditionnelle locale, et il y a encore quelques années, c’était à qui ferait la plus grosse prise. La polémique prouve que les mentalités ont évolué, selon le directeur de l’ATE Sébastien Gréaux. « La réglementation de la pêche ne vise pas à interdire toutes pêches mais à faire en sorte que l'on pêche de façon durable et raisonnée. Le requin est consommé localement, il y a un aspect culturel à sauvegarder, le tout est de le faire intelligemment et de s'assurer que nous ne sommes pas en train de piller un stock », explique-t-il. « Saint-Barthélemy a été la première île française des Antilles à durcir la réglementation de la pêche des requins et nous continuons à suivre ces espèces sensibles pour nous assurer que cela est efficace. »

Journal de Saint-Barth N°1348 du 31/10/2019

Sarg'expo
Brigantin et Piteå Day
Travaux en cours

Taux de change

Drapeau USA 1.082 USD Drapeau Russie 70.668 RUB
Drapeau Canada 1.437 CAD Drapeau Brésil 4.747 BRL