L’ombre d’Abramovitch à Saint-Barth, Jim Boos, discret passionné de nature

Récipiendaire de la médaille de citoyen d’honneur de Saint-Barthélemy ce samedi 24 août, l’Américain Jim Boos. « un personnage que tout le monde ne connaît pas », introduit Bruno Magras. En charge du domaine de Roman Abramovitch à Gouverneur, où il fait pousser des légumes bio, produit du miel et recueille les œufs des poules, Jim Boos est l’un des gestionnaires des affaires du milliardaire russe sur l’île.

Amoureux de Saint-Barth et de sa nature, il a exercé un lobbying discret auprès du Président pour la réhabilitation de l’étang de Saint-Jean, achevée en juin dernier, assurant la Collectivité de son concours en lien avec les propriétaires de l’Eden Rock Jane et David Matthews. « Si nous avons une pelouse synthétique au stade, sur laquelle les jeunes aiment jouer au foot et au rugby, c’est aussi grâce à lui », souligne le Président. Outre le fait de plaider ces causes auprès de son patron, qui a fait d’importants dons financiers pour l’île et ses habitants, Jim Boos a été à l’initiative de différentes études environnementales autour de l’étang de Saint-Jean. Il a supervisé la replantation d’environ 18.000 plants de palétuviers à ses abords dans le but de replanter la mangrove.

 

L’étang est désormais terminé. « Connaissant Jim, ce n’est pas une fin mais un début », note Bruno Magras. En effet, Jim Boos continue de suivre l’évolution de l’aménagement, et a d’ailleurs suggéré il y a quelques jours à la Collectivité d’installer des caméras pour contrôler le flux entre mer et étang en temps réel, et éviter les obstructions éventuelles des tuyaux.

 

Discussion, action, résultat

« Je ne pense pas que vous supporteriez de m’entendre parler français », a déclaré Jim Boos au micro, en anglais donc. Il a remercié la Collectivité pour cette distinction, et salué le fait que sur cette île, les projets se concrétisent rapidement « ce qui n’est pas le cas dans la plupart des endroits du monde. Ici, il y a une discussion, une action, des résultats. » Et assuré de son engagement futur dans d’autres projets pour la qualité de vie à Saint-Barth.


JSB 1339

Journal de Saint-Barth N°1339 du 29/08/2019

Fête patronale
Miguel Danet et Eric Péron
Rififi autour de la tombe de Johnny