Les scientifiques alertent sur les « vers plat »

Le Museum d’histoire naturelle a lancé une alerte mardi concernant un ver plat pouvant atteindre 40 centimètres, et qui se reproduit en divisant son organisme. Sa présence de cet organisme à tête de marteau a été constatée dans plusieurs régions de France et d’Outre-mer, dont Saint-Barthélemy. Au vu du peu d’informations disponibles au sujet de ce plathelminthe, le Museum s’inquiète de la portée envahissante de l’espèce. Toutefois, à Saint-Barthélemy, les observations de ce vers ont été rares. L’Agence territoriale de l’environnement indique que les spécimens vus sur notre île ne dépassaient pas 2 centimètres. « Un spécimen du genre Caenoplana et trois de l’espèce Bipalium vagum ont été trouvés en 2014 », précise le spécialiste Karl Questel, agent de l’ATE. « Un plathelminthe non identifié a été trouvé également dans un conteneur de plantes en provenance de Floride en 2017. » Après les premières découvertes, un appel à témoin avait été lancé sur Facebook, et n’avait reçu qu’une seule réponse. S’il s’installait sur notre sol, quel danger représenterait ce vers pour l’écosystème local ? « Il se nourrit de gastéropodes, l’impact serait sur les escargots indigènes. Mais le manque de données et d’observations ne permet pas de dire à l’heure actuelle s'il y a des impacts sur cette espèce. » 

JSB 1280

Taux de change

Drapeau USA 1.130 USD Drapeau Russie 72.743 RUB
Drapeau Canada 1.516 CAD Drapeau Brésil 4.376 BRL