Samedi 6 février une grande opération de ramassage des déchets à Gustavia, sur terre, comme en mer organisée par les associations environnementales de l’île.

Gustavia : le grand nettoyage

Les associations environnementales de l’île se sont fédérées pour organiser, le samedi 6 février prochain, une grande opération de ramassage des déchets à Gustavia, sur terre, comme en mer. Les volontaires pour prêter main forte sont les bienvenus.

 

Masques à la mer, mégots nichés dans des recoins, débris noyés au fond du port… Gustavia n’est pas épargnée par les déchets en tous genre. Pour y faire face, les associations de défense de l’environnement de l’île, en collaboration avec l’ATE, ont décidé de se fédérer pour organiser un grand nettoyage de la ville, « The Big Clean UP », qui se tiendra le samedi 6 février. Pour ceux qui souhaitent y participer, le rendez-vous est donné à 8 heures à la Capitainerie. Sur place, les volontaires seront répartis en petits groupes. Evidemment, un point d’honneur sera mis sur le respect des gestes barrières. Les participants sont appelés à venir avec un masque, une casquette pour le soleil et une gourde, pour éviter les bouteilles en ­plastique.

C’est une première sur l’île : toutes les associations environnementales rassemblées derrière un même événement. Cela s’est décidé en très peu de temps. Le 26 janvier, la nouvelle présidente de l’Agence territoriale de l’environnement (ATE), Marie-Angèle Aubin, a rassemblé l’Association pour la protection des oiseaux (APO), Coral Restoration, Island Nature Saint-Barth Experiences (INE), Less plastic more island, Megaptera, Ouanalao reef et Saint-Barth Essentiel, pour envisager des actions communes avec l’ATE ou entre associations. Le Big Clean Up a été planifié dans la foulée mais d’autres opérations pourraient suivre. Car désormais, un dialogue a été ouvert entre ces différents acteurs de l’île.

Pour le 6 février, chaque association contribue avec ses moyens à faire avancer le nettoyage. Par une mise à disposition de matériel, de bateaux, de plongeurs, de bénévoles ou par l’achat de fournitures. Ouanalao Environnement facilitera l’évacuation et le traitement de tous les déchets qui seront récoltés.
Il ne manque plus que les bonnes volontés venues de l’extérieur !

 

Journal de Saint-Barth N°1409 du 03/02/2021

Les voyages à l'arrêt
2e phase de la vaccination
Plan de relance