Ici ce sont deux tourterelles juvéniles qui ont été éjectées de leur nid. ©ATE

Elagages mortels pour les oisillons


Régulièrement, des oiseaux sont les victimes d’élagages d’arbre. Il y a quelques jours de jeunes ramiers, une espèce protégée, en ont fait les frais. L’ATE appelle à la vigilance.

 

Serge Toulet, Monsieur Oiseaux de l’Agence territoriale de l’environnement, tire la sonnette d’alarme : il récupère fréquemment des animaux en mauvais état en raison d’un élagage un peu rapide. La semaine dernière, ce sont trois jeunes ramiers à couronne blanche qui en ont fait les frais. Leur nid situé à une vingtaine de mètres de hauteur a été emporté avec les branches. Les trois oisillons n’ont pas survécu. Cette espèce figure sur la liste rouge de l’UICN (Union internationale de conservation de la nature). Elle est protégée par le Code de l’environnement de Saint-Barthélemy. « Il aurait suffi de deux à trois semaines pour que ces oisillons quittent leur nid », regrette l’ATE. «Avant tout élagage prenez quelques minutes pour vérifier qu'il n’y a pas de nid occupé. Si c’est le cas et que vous ne pouvez pas attendre le départ des oisillons, merci de contacter l’ATE au 0590.27.88.18, afin que nous puissions nous rendre sur les lieux et trouver une solution alternative. »