Eaux noires ou vertes à la station d’épuration

Les habitants ont été inquiets et surpris en voyant la mer se colorer de noir et même, la semaine dernière, de vert fluo. Un dysfonctionnement de la station d’épuration qui dure depuis l’ouragan Irma.

Pour rappel, celui-ci avait détruit quasiment l’intégralité des équipements, en défonçant les portes qui protégeaient les machines. Des dégâts à 2 millions d’euros, et une réparation dont on savait qu’elle prendrait du temps. Fin novembre, Maëlle Servanton, responsable assainissement à la Saur, expliquait dans nos colonnes que d’ici le remplacement des équipements, les effluents seraient rejetés « après deux prétraitements grossiers » (lire JSB n°1255). Pas de meilleure solution : il faut commander les équipements, les faire venir, effectuer des travaux lourds…

Fin de semaine

Le point délicat était le poste de relevage situé en profondeur, près de La Poste, éventré par le cyclone. Sa remise en état était indispensable avant de réinstaller les membranes qui permettent de filtrer les eaux usées avant de les rejeter. Il a finalement pu être réparé, après l’épisode de houle. Les membranes neuves sont arrivées à Saint-Barthélemy. A la fin de cette semaine, la station d’épuration aura retrouvé son fonctionnement d’avant ouragan. L’eau rejetée sera de nouveau claire. Quand au vert fluo, il s’agit simplement d’un colorant non-polluant, la fluorescéine, spécialement conçue pour déterminer le cheminement de l’eau.

Il restera tout de même à la Collectivité, propriétaire de l’équipement, à réparer la digue pour libérer le tuyau qui fait communiquer l’océan et la rade de Gustavia. « On repart sur une station quasi-neuve », assure Sophie Durand, directrice des services techniques.


JSB 1272

Taux de change

Drapeau USA 1.099 USD Drapeau Russie 70.264 RUB
Drapeau Canada 1.459 CAD Drapeau Brésil 4.567 BRL