©Nature Foundation St Maarten

Des hydrocarbures répandus au large de Sint-Maarten

Selon la Nature Foundation de Sint-Maarten, une importante quantité d’hydrocarbures a été déversée à plusieurs milles de Simpson Bay. L’organisme pointe du doigt la société NV Gebe, la société qui alimente la partie hollandaise de l’île en eau et en électricité. « Une marée noire de cette taille menace la vie marine et endommage les navires », s’est indigné la Nature Foundation dans un communiqué. Il y est indiqué que les membres de l’organisme ont travaillé tout au long de la journée du mardi 13 juillet pour essayer d'atténuer les effets du déversement carburant. « C’est le plus grand déversement que la Fondation ait jamais connu, est-il précisé dans le communiqué. Il s'étend dans l’océan jusqu'à au moins 4 km de Sint-Maarten. Ce n'est pas un petit incident mais un déversement massif contenant du fioul lourd qui est utilisé pour les générateurs qui produisent de l'électricité. » La Fondation explique avoir utilisé plus de mille coussinets absorbants pour prélever une partie du carburant.
De son côté, la NV Gebe a déclaré, par l’intermédiaire de son directeur général intérimaire Mauricio Dembrook, que la division de production de l'entreprise avait effectivement rencontré une fuite de carburant interne. Celle-ci a pour origine la rupture de la ligne d'approvisionnement en carburant lourd d’un bâtiment. L’entreprise a affirmé que lorsque la source de la fuite a été identifiée, elle a été immédiatement isolée. Cependant, le carburant s’était déjà écoulé dans la conduite d'évacuation d'eau de pluie qui mène vers le littoral de Cay Bay.
Les opérations de nettoyage sont toujours en cours. Pour l’heure, aucun chiffre permettant de connaître la quantité de carburant déversé dans la mer n’a été dévoilé.

Journal de Saint-Barth N°1432 du 15/07/2021

Les travaux de cet été
Passe sanitaire et vaccination, ce qui faut savoir