Coral Restoration se dote d’outils pour l’éducation à l’environnement

L’association Coral Restoration a investi dans plusieurs supports pour l’éducation à l’environnement, qui seront utilisés aussi bien dans les écoles que sur le terrain.


Un poster géant à punaiser dans les salles de classe pour expliquer la chaîne alimentaire sous-marine aux enfants, un affichage sur les plages pour éviter que les promeneurs piétinent la végétation, un fascicule sur le poisson lion… Didier Laplace, président de Coral Restoration, investit sur la sensibilisation à l’environnement.

Le poster regroupant les espèces qui vivent dans les eaux de Saint-Barth pourra servir de support pour expliquer le fonctionnement de l’écosystème et la chaîne alimentaire aux écoliers, avant les sorties observation. « On aimerait ensuite réaliser des puzzles à partir de cette image », ajoute Didier Laplace. Qui remplacera aussi les affichettes qu’il a installé sur les plages de Colombier, Toiny, Grand Fond et Petit Cul de Sac, par des panneaux plus parlants. Il s’agit d’encourager les baigneurs et promeneurs à marcher le long du ressac pour éviter de piétiner les végétaux replantés par l’association et ainsi favoriser la restauration naturelle des dunes.

A Colombier, par exemple, Didier Laplace et plusieurs bénévoles ont replanté de la végétation après le passage de l’ouragan Irma, en octobre 2017 et en décembre 2018. « Nous pouvons à ce jour observer bon nombre de plantes en germination et d’autres qui continueront à germer dans les prochains mois. Malheureusement, un nombre important se fait piétiner voire arracher, malgré les panneaux de signalisation », regrette le président de Coral Restoration. « Ces plantes jouent plusieurs fonctions ; elles retiennent le sable en cas de forte houle, empêchent que les herbiers marins, qui jouent un rôle tampon, soient recouverts de sable, sont une source de nourriture pour la tortue verte et un habitat pour bien d’autres espèces… Sans ces plantes sur les plages, c’est tout un écosystème qui se retrouve impacté. »

A Grand Fond, une affiche en grand format incitera les amateurs de balades sur la plage à ramasser les déchets plutôt que les coraux, et un “bac à marée” sera installé pour recueillir les objets indésirables ramenés par la mer ou jetés par des malotrus. Deux autres seront installés à Petit-Cul-de-Sac et à Toiny.

Enfin, une plaquette sur les poissons lions, dédiée aux enfants et aux clubs de plongée, explique tout sur cette espèce aussi fascinante que néfaste. Ce qu’elle mange, pourquoi elle menace les récifs coralliens, comment se soigner en cas de piqûre… D’ailleurs, l’appel aux bénévoles titulaires d’un niveau 3 de plongée, pour prendre part aux chasses au poisson lion, est toujours d’actualité.

> Pour signaler un bac à marée plein afin qu’il soit vidé : 0690.35.31.49.



Journal de Saint-Barth N°1319 du 14/03/2019

Nouveau départ pour la SNSM
Xavier Lédée crée son association
Crèmes solaires nocives

Taux de change

Drapeau USA 1.114 USD Drapeau Russie 72.053 RUB
Drapeau Canada 1.500 CAD Drapeau Brésil 4.519 BRL