Record de réussite au brevet

L’année scolaire chamboulée par la crise du coronavirus a souri aux troisièmes de Saint-Barthélemy. 97% des candidats ont obtenu leur diplôme du brevet national des collèges, un taux de réussite record.

 

Record historique : 97% des élèves de troisième du collège Mireille-Choisy ont obtenu le brevet des collèges. C’est sept points de plus que l’an dernier, où le taux d’obtention était de 90,5%. La crise sanitaire aura eu l’effet contraire de celui causé par le passage de l’ouragan Irma, puisqu’en 2018 le taux de réussite avait chuté à 78,1%, soit dix-neuf points de moins que cette année !
« Ce n’est pas étonnant en soi, et c’est vrai partout, pas seulement à Saint-Barthélemy », commente Michel Sanz, vice-recteur des Îles du Nord. «Parfois, les épreuves sur table peuvent pénaliser les élèves ; dans cette configuration ce sont les collégiens assidus, qui ont eu des bonnes notes régulièrement, qui ont obtenu leur diplôme. » Pas question de parler d’indulgence : « Les jurys qui se sont réunis pour le brevet, comme pour le bac, ont fait avec les notes qu’ils avaient, et le livret scolaire. C’est un bon cru ! »
Habituellement, le diplôme national du brevet est remis sur la base d’un barème de 800 points. 400 points concernent les connaissances du socle commun, évaluées en contrôle continu. 300 points peuvent être récupérés sur les épreuves écrites de fin d’année, et 100 points sur une épreuve à l’oral. Il faut obtenir au moins 400 points sur 800 pour être diplômé.
Cette année, point d’épreuve, ni sur tables ni à l’oral. Les élèves étaient jugés uniquement sur le contrôle continu des deux premiers trimestres. Les semaines d’enseignement à distance ne sont absolument pas prises en compte : « Personne ne peut juger comment s’est passé le confinement chez les élèves, ni chez leurs professeurs », résume Olivier Gréaux, principal adjoint du collège Mireille-Choisy. Enfants à la maison, accès à internet, situation familiale des élèves… La prise en compte de l’assiduité à distance, un temps annoncée par le ministère de l’Education, serait source d’inégalités profondes.
Les jurys se sont donc basés sur les moyennes des deux premiers trimestres uniquement, et sur l’appréciation générale. Au lycée comme au collège, cela a conduit à un record historique d’obtention des diplômes.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Bilingues de la 6e à la 3e

La première cohorte qui a effectué toute sa scolarité de collège en classe bilingue quitte cette année l’établissement de Saint-Barth. Ces élèves ont reçu une attestation témoignant de leur parcours bilingue français-anglais. Ils devaient au départ présenter l’évaluation Cambridge, mais Covid oblige, ce projet est tombé à l’eau. Le parcours bilingue consiste à dispenser l’enseignement de certaines matières en anglais ; en ce qui concerne Mireille-Choisy, les maths, les arts plastiques, la physique et l’histoire-géographie. Au total cette année dix-huit élèves ont bénéficié de ce dispositif à Saint-Barthélemy, dont quinze ont suivi ce cursus de la 6e à la 3e.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Gestes barrière maintenus en septembre
Le ministère de l’Education nationale a publié une circulaire concernant les mesures sanitaires dans les établissements à partir de la rentrée de septembre. « Gestes barrière, hygiène des mains, port du masque pour les adultes et les élèves de plus de 11 ans lorsque les règles de distanciation ne peuvent être respectées, dans les espaces clos ainsi que dans les transports scolaires, nettoyage et aération des locaux », liste le document. Ces règles pourront être modifiées selon l’évolution de l’épidémie.

 

 

Journal de Saint-Barth N°1384 du 15/07/2020

Record au brevet des collèges
Le masque bientôt obligatoire
Ramassage des sargasses