Prêts pour le brevet des collèges ?

Alors que les épreuves du brevet des collèges s’apprêtent à débuter pour les collégiens de Mireille-Choisy, l’Académie de Guadeloupe s’est réunie en séminaire sur notre île.

Les épreuves du brevet des collèges se tiendront la semaine prochaine pour les élèves de Mireille-Choisy, à Saint-Barthélemy. Si les tests écrits seront jugés normalement, puisque les copies sont anonymes, le facteur Irma sera pris en compte pour les épreuves orales. Le recteur de l’Académie de Guadeloupe Mostafa Fourar, venu sur notre île vendredi 8 juin pour un séminaire, a indiqué que les examinateurs des oraux feraient preuve d’une « certaine bienveillance » envers les enfants qui ont vu leur rentrée scolaire bouleversée par l’ouragan. Cet état de fait est surtout vrai à Saint-Martin, car à Saint-Barth, la rentrée n’a été décalée que d’une quinzaine de jours.

Cette fin d’année scolaire marquera la dernière épreuve du brevet à Saint-Barthélemy pour la sémillante Mona Gob, principale du collège, appelée à de nouvelles fonctions hors de l’île.

Le séminaire qui s’est tenu à Saint-Barthélemy rassemblait les directeurs d’écoles, chefs d’établissements et leurs adjoints, à la capitainerie, et visait à dresser le bilan des actions entreprises dans l’Education nationale après le passage de l’ouragan Irma. Ce type de séminaire est organisé une fois par an, en alternance entre Saint-Barth et Saint-Martin, afin de « créer une dynamique pédagogique collective » notamment en estompant la frontière entre le 1er et le 2nd degré ; et installer une cohésion d’équipe au sein de l’Académie de Guadeloupe.

Les résultats au brevet en baisse
L’inspecteur d’Académie Michel Sanz a également fait un point sur les résultats des élèves des îles du Nord au brevet. A Saint-Martin, les résultats des collégiens « sont toujours en dessous de ceux de la Guadeloupe et de l’ensemble de la France. » Pour Saint-Barthélemy, si les élèves de troisième ont des résultats «qui restent bons » au brevet, « ils sont malgré tout en baisse et, depuis 2017, en dessous de la moyenne ­nationale. »
« Si j’y reviens aujourd’hui, ce n’est pas pour « casser l’ambiance » ni pour nous culpabiliser, mais pour bien nous faire prendre conscience de l‘urgence à poursuivre notre mobilisation », a poursuit Michel Sanz. « Tout le monde est concerné ! », rappelle-t-il, avant de féliciter les équipes pour les adaptations menées après Irma, et de les encourager à rester dans la même dynamique pour l’année scolaire à venir : « Quelles actions innovantes mettre en œuvre pour permettre à nos élèves de progresser plus vite et plus fort ? »

Deux professeurs mutés à Saint-Martin

Elèves et enseignants du collège Mireille Choisy s’étaient mobilisés il y a quelques mois pour que restent à Saint-Barth deux de leurs professeurs, François Marques (EPS) et Joëlle Yorinski (SVT). Ceux-ci avaient été informés par courrier de la suppression de leur poste. La principale du collège, Mona Gob, puis le recteur de l’Académie Mostafa Fourar avaient rassuré, disant que si leurs heures avaient effectivement été revues à la baisse, ils resteraient affectés à Saint-Barthélemy à la rentrée 2018.

Or, les deux enseignants ont reçu il y a quelques jours un nouveau courrier, leur annonçant qu’ils étaient attendus en septembre pour une prise de poste sur l’île voisine, le premier au lycée des îles du Nord, la seconde à la cité scolaire de Saint-Martin. Les parents d’élèves, tout juste informés, comptent bien demander des explications aux représentants de l’Education nationale.
Nous avons contacté le rectorat des îles du Nord pour connaître les raisons de ce revirement, et savoir comment allait s’organiser la rentrée scolaire au collège de Saint-Barth avec le départ de ces deux titulaires. Pour l’instant, aucune réponse ne nous a été fournie.

Journal de Saint-Barth N°1284 du 21/06/2018

Bienvenue à la plage ! - Le plan drastique des autorités pour la sécurité routière - Travaux partout

Taux de change

Drapeau USA 1.136 USD Drapeau Russie 73.106 RUB
Drapeau Canada 1.506 CAD Drapeau Brésil 4.288 BRL