Les professeurs du collège en grève mardi

Les professeurs du collège Mireille-Choisy ont déposé un préavis de grève pour la journée de mardi 6 mars. Ils dénoncent la suppression de deux postes d'enseignant à la rentrée prochaine (des professeurs de SVT et d'EPS sont concernés), et une hausse des effectifs, qui pourraient dépasser 29 élèves par classe. Ce qui, de fait, les empêcherait d'utiliser le bus scolaire, limité à 21 passagers. "Les conditions de travail et l'enseignement vont devenir catastrophique", s'inquiète un professeur. 

Les effectifs pour la rentrée 2018 ont été calculés en fin d'année dernière, alors que de nombreuses familles n'ont pas (ré)intégré l'île après Irma. "Avec la réouverture des hôtels, ils seront plus importants que ce qui a été prévu", indique l'enseignant.

De leur côté, les collégiens s'organisent pour soutenir leurs professeurs ; ils prépareraient une pétition de soutien au mouvement, et s'y associeront mardi.

Une motion des parents d'élèves

Début février, l’Apel du collège Mireille-Choisy a envoyé un courrier au recteur de l’Académie de Guadeloupe, Camille Galap (depuis remplacé par Mostafa Fourar, lire notre dernière édition). Les parents d’élèves lui rappellent ce qu’il a déclaré lors de sa venue, le 25 septembre 2017 (en photo), pour la rentrée scolaire décalée par l’ouragan : « Les élèves des Îles du Nord hantent mes nuits depuis le passage d’Irma. »

Conclusion de l’Apel : « Ce courrier fait office de motion. Nous vous demandons par le fait d’avoir omis la prise en compte de l’événement dévastateur Irma, le report d’une année de la coupe des effectifs pour les îles du Nord pour la période 2018-2019. » Le ton est donné pour la visite prochaine du nouveau recteur, Mostafa Fourar, à Saint-Barthélemy.


Taux de change

Drapeau USA 1.117 USD Drapeau Russie 71.763 RUB
Drapeau Canada 1.495 CAD Drapeau Brésil 4.516 BRL