Saint-Barth -

Les effectifs scolaires en baisse à Saint-Barth

Dans son tableau de bord annuel consacré à Saint-Barthélemy et Saint-Martin, le rectorat constate une diminution des effectifs scolaires depuis l’année 2016. Une baisse qui concerne à la fois les secteurs public et privé.

 

En dix ans, les îles du Nord ont perdu 18,5% de leurs effectifs scolaires. A Saint-Barthélemy, après une hausse régulière entre 2010 et 2013, le nombre des élèves n’a eu de cesse de diminuer. Tel est le constat effectué par l’Académie de Guadeloupe dans son tableau de bord annuel. Un document spécifique aux îles du Nord. « Si la politique éducative qui y est menée s’inscrit bien dans le projet académique qui est lui-même la déclinaison de la politique nationale, il n’en reste pas moins que la spécificité de ces deux îles obligent à avoir un regard particulier pour mieux appréhender une réalité scolaire complexe et contrastée », résume le vice-recteur, Michel Sanz.
Pour concevoir ce tableau de bord, le rectorat s’est penché sur différents éléments. Principalement les effectifs, des élèves bien évidemment par leur origine, leur parcours et leurs résultats, mais aussi des enseignants. « Il s’agit d’une sélection d’indicateurs qui nous paraissent pertinents et qui nous permettent, en mettant en exergue nos forces et nos faiblesses, de mieux cibler notre action », assure le vice-recteur.

Le Public au niveau de 2010
Comme indiqué plus avant, Saint-Barth enregistre une diminution de ses effectifs. A la rentrée 2020, l’île comptait 1.232 élèves : 401 dans le premier degré public, 442 dans le premier degré privé et 389 dans le second degré. Dans le secteur public, l’île a retrouvé en 2020 une population scolaire équivalente à celle de 2010, soit environ 800 élèves (790 en 2020 contre 797 en 2010, avec une pointe à 874 en 2015).
Dans le secteur privé, la diminution est également régulière depuis 2016 avec une baisse constatée de 4,1%, soit 19 élèves en moins (442 en 2020 contre 461 en 2016). La situation de Saint-Martin n’est pas plus florissante puisque les établissements de l’île ont perdu 20% de leurs effectifs depuis 2010. Ils comptaient alors 9.088 élèves contre 7.271 à la rentrée 2020.

A Saint-Barthélemy, après une hausse régulière des effectifs dans le secteur public entre 2010 et 2013, l’île a vu sa population scolaire décroître pour atteindre à la rentrée 2020 son niveau de 2010 c’est-à-dire environ 800 élèves.

Succès de l’enseignement bilingue
Depuis la rentrée 2016, les classes d’enseignement bilingue ont fait leur apparition à Saint-Barthélemy et à Saint-Martin. Quatre ans plus tard, les îles du Nord comptent 657 élèves du premier et second degré scolarisés dans ces classes. A Saint-Barth, de la moyenne section jusqu’à la deuxième année de classe élémentaire, ils sont 111 à suivre un enseignement bilingue. Au sein du collège Mireille Choisy, de la 6e à la 3e, ils sont 97. Pour résumer, sur l’île, 43% des élèves du premier degré du secteur public suivent leur scolarité en classe bilingue, comme plus d’un collégien sur 4.
« A la rentrée 2022, les classes bilingues couvriront tous les niveaux du 1er degré de la moyenne section au CM2 et devraient concerner 610 élèves, assure le Rectorat. L’effectif total du premier et du second degré devrait alors avoisiner les 800 élèves. »

La valse des enseignants
Dans les îles du Nord, près de 80% des enseignants du premier degré ont moins de cinq années d’ancienneté dans leur établissement. A Saint-Barthélemy, ils sont 73,2% à entrer dans cette catégorie. Bien moins qu’à Saint-Martin, puisque l’île voisine en comptabilise 80,4%.
Toujours dans le premier degré, 4,9% des enseignants ont de cinq à huit ans d’ancienneté à Saint-Barth (12,4% à Saint-Martin) et 22% plus de huit années au compteur (7,2% à Saint-Martin). Mais c’est dans le second degré que le manque de stabilité du corps enseignant est criant à Saint-Barth.
En effet, 90% des professeurs ont une ancienneté inférieure à cinq années (66,6% à Saint-Martin). Les 10% restants sont présents sur l’île depuis plus de huit ans (15,5% sur l’île voisine). La ligne statistique « de 5 à 8 ans » affiche un « 0 » (contre 17,9% du côté de Saint-Martin) des plus révélateurs quant à la valse des enseignants.
En 2020/2021, Saint-Barth accueillait 45 enseignants dans le premier degré et 26 dans le second.

 

Peu de collégiens boursiers sur l’île
Selon l’Académie, seuls 3% des collégiens de l’île bénéficient d’une bourse scolaire. A Saint-Martin, ils étaient 54,8% à la rentrée 2020. Des données qui peuvent être misent en parallèle avec celles concernant l’origine sociale des élèves. En effet, 46,7% d’entre-eux, à Saint-Martin appartiennent à une classe sociale dite « défavorisée ». 33,8% à la classe moyenne, 5,2% favorisée et 5,7 très favorisée. A Saint-Barth, 21,2% des élèves sont issus d’une classe très favorisée, 44,5% de classe moyenne, 24,9% défavorisée et 6,8% favorisée.

A l’entrée en 6e, les retardataires sont rares
Le taux d’élèves qui entrent au collège en comptant déjà une année de retard n’était que de 3,5% à Saint-Barth à la rentée 2020. Il ne cesse de diminuer depuis 2015, où il atteignait 9,7%. A Saint-Martin, 16,5% des entrants en 6e accusent une année de retard.

 

Journal de Saint-Barth N°1422 du 06/05/2021

Festival de théâtre
Effectifs scolaires en baisse
Dossier Transat en Double

Taux de change

Drapeau USA 1.037 USD Drapeau Russie
Drapeau Canada 1.401 CAD Drapeau Brésil 5.513 BRL