Les acteurs économiques de l’île aiguillent les collégiens

Belle réussite que cette édition du Forum des métiers, organisée par la Cem hier au collège Mireille-Choisy. Une centaine de professions étaient présentées aux jeunes par des professionnels très mobilisés.

  

C’est toute une société qui est venue mercredi rencontrer les élèves sur leur terrain, au collège Mireille-Choisy : création graphique, coaching sportif, plongeur-scaphandrier, pêcheur, menuisier, pompiers, cuisiniers, gendarmes, pilote d’avion, comptable, notaire, barman, énergies renouvelables, domotique, soudure… La liste est longue. « J’aurais bien aimé avoir tout ça à leur âge ! » glissait l’une de ces professionnelles, admirative. Si les adultes ont joué le jeu, les collégiens aussi. On se doutait que la manœuvre de pelleteuses ou la soudure leur plairait, mais ils se sont montrés tout aussi concentrés devant le notaire ou le directeur du port qui expliquaient leurs métiers.

La Cem (Chambre économique multiprofessionnelle), en partenariat avec le collège Mireille-Choisy et la Collectivité, est parvenue à mobiliser environ soixante-dix professionnels - et à remplacer in extremis les désistements de dernière minute-, pour offrir un panel le plus large possible aux collégiens. « Il y en a, des professions, sur cette petite île ! Aujourd’hui, 360 collégiens découvrent la vie économique de Saint-Barth, et peut-être leur futur professionnel », commentait Thierry Dutour, président de la Cem, ravi. Outre les collégiens, des classes de primaire et même de maternelle ont fait le déplacement, les tout petits se montrant particulièrement fascinés par les indémodables sapeurs pompiers.

 

La pénurie de personnel formé dans le domaine de la santé semblant inextricable sur l’île, les professionnels du secteur, réunis dans une salle à l’étage, ont particulièrement voulu appuyer sur ce thème.

La dentiste détaillait son métier sur des reproductions de mâchoires plus vraies que nature, et les enfants testaient les différentes machines prêtées par l’hôpital pour découvrir le métier d’infirmier, le tout sous les yeux d’Annick Allard, cadre de santé de l’hôpital De Bruyn. « Il y a un réel besoin sur l’île, et la santé est l’un des rares domaines dans lequel il y aura toujours besoin d’humain. Aujourd’hui, beaucoup de nos professionnels viennent de l’extérieur, et l’on a autant un problème de recrutement que de logement. » L’idéal serait que des jeunes de l’île se forment. « Mais je pense qu’il y a une méconnaissance des métiers, une inquiétude car il faut faire des études à l’extérieur…Pourtant, ce sont des professions très riches et valorisantes, car l’on apporte du soin aux autres. »

 

« Je serai agent immobilier »

Et les collégiens, première cible du Forum des métiers, qu’en pensent-ils ? « Personnellement, je sais déjà ce que je veux faire plus tard, et cette matinée l’a confirmé », indique Lana, élève de 6e. « Je serai agent immobilier. » Elle a pu rencontrer l’un de ses futurs confrères, qui lui a donné tous les détails de la profession et de la meilleure manière d’y accéder. « Le Forum des métiers, c’est une bonne chose, parce qu’il y a des métiers où on pense que c’est pas très bien, mais une fois qu’on nous l’explique, finalement, ça a l’air intéressant. Comme la carrosserie », explique Pierrick, scolarisé en cinquième. Si le garage FBM est parvenu à lui faire changer d’avis sur la profession de carrossier, Pierrick s’en tiendra à son premier choix : « Je veux être cuisinier ». Il n’a plus qu’à se rendre sur les stands de chefs. Son copain Nicky, lui, s’interroge : « Je veux me spécialiser dans les mathématiques, mais il n’y a rien là dessus… » Une autre adolescente hausse les épaules : « Non, je ne sais toujours pas ce que je veux faire plus tard. » N’étant qu’en sixième, elle pourra assister aux futures éditions du Forum pour préciser tout ça !


JSB 1319

Journal de Saint-Barth N°1319 du 14/03/2019

Nouveau départ pour la SNSM
Xavier Lédée crée son association
Crèmes solaires nocives

Taux de change

Drapeau USA 1.123 USD Drapeau Russie 72.143 RUB
Drapeau Canada 1.507 CAD Drapeau Brésil 4.380 BRL