Rentrée scolaire primaire de Gustavia

La primaire de Gustavia in extremis

La veille de la rentrée, vers 17 heures, la Collectivité a informé que les CE2 pourraient rester chez eux, en l’absence de professeur engagé. Et une heure après, la directrice Micheline Jacques a indiqué sur son compte Facebook personnel que finalement, le niveau CE2 pourrait être accueilli en temps et en heure, comme les autres. « C’est pour ça qu’on avait prévenu les parents que la situation pouvait évoluer. Nous sommes tributaires du rectorat. A 17 heures, nous n’avions toujours pas reçu les contrats pour les enseignants ; ils sont arrivés à 18 heures… » D’où ce petit couac auquel les parents sont habitués à la rentrée. Mais finalement tout s’est bien passé hier devant les grilles de l’école. «Les élèves étaient quasiment tous présents, et très contents de retrouver l’école ! » Enfin, les équipes sont soulagées : « Tous les postes sont pourvus », souligne Micheline Jacques (lire notre édition de la semaine dernière).
A noter, avec le départ de Sylvie Pollien, celle-ci devient directrice du groupe scolaire de Gustavia, qui inclut désormais l’élémentaire et la maternelle. Mais chaque établissement garde sa propre secrétaire sur place.

 

Journal de Saint-Barth N°1387 du 02/09/2020

Enfin la rentrée !
La Suède sommée de s'excuser
Notre série sur les odonymes