Francius Matignon dresse le bilan de l’année scolaire et pense déjà à la rentrée

Les grandes vacances ont sonné tant pour les élèves que pour les fonctionnaires de l’Education nationale, l’occasion pour l’élu en charge des affaires scolaires, Francius Matignon, de dresser le bilan chiffré de l’année écoulée.

 

Au total, 1.263 élèves étaient scolarisés sur l’île cette année, dont 356 au collège, 264 à l’école primaire de Gustavia, 184 à l’école maternelle de Gustavia, 244 à l’école Sainte-Marie de Colombier et 215 à Saint-Joseph de Lorient. L’immense majorité d’entre eux fréquente la cantine scolaire, avec 1.240 inscrits. Quant au service de ramassage scolaire, 225 enfants familles l’utilisent.

 

L’accueil de loisirs sans hébergement (ALSH Les Colibris) est plein avec 311 écoliers. A ce jour, le service affaires scolaires de la Collectivité a déjà reçu 170 demandes d’inscriptions pour l’année scolaire à venir. Entre l’accueil périscolaire et le centre des loisirs pendant les vacances, ce sont pas moins de 53 agents qui se relaient pour s’occuper des plus jeunes habitants de l’île.

 

Concernant le brevet des collèges, les résultats sont revenus, après la chute de 2018, à un niveau pré-Irma (90,4% de réussite, JSB n°1334).

 

La rentrée des professeurs est prévue le 26 août. A la même période, la commission affaires scolaires de la Collectivité, présidée par Francius Matignon depuis la démission de Marie-Angèle Aubin au mois de mai 2018, se réunira avec deux sujets principaux à l’ordre du jour : « La réforme de l’apprentissage est entrée en vigueur le 4 juillet 2019, nous devons définir les orientations de la Collectivité en la matière, et notamment travailler sur une liste de filières à mettre en place qui sont les plus utiles pour l’île : je pense à l’hôtellerie restauration, l’aide à la personne, mais aussi la pêche », détaille Francius Matignon. «En lien avec le collège et la Cem, nous voudrions aussi mettre l’accent sur le suivi des apprentis en entreprise. Il faut être sûr qu’ils suivent bien le programme prévu, et qu’ils aient un interlocuteur en cas de besoin. »

 

Autre question à régler, le plan alimentaire prévu pour la cantine scolaire, qui doit être évoqué avant chaque rentrée scolaire. Une inconnue pour cette rentrée scolaire : les établissements scolaires parviendront-ils à réunir l’effectif nécessaire d’enseignants, tâche de plus en plus compliquée en raison de la crise du logement sur l’île ? Plusieurs postes sont à pourvoir au collège Mireille-Choisy, qui recherche des professeurs de technologie, sciences et vie de la terre, physique-chimie, histoire géo, EPS, éducation musicale, sciences économiques et sociales.

 

Les parents d’élèves ont envoyé un courrier à l’Académie de Guadeloupe il y a quelques semaines (JSB 1331) pour l’alerter sur la situation, craignant des manques dans l’enseignement pour leurs enfants. La Collectivité loge déjà plusieurs enseignants qui se sont trouvés en état d’urgence, dans les appartements et maison qu’elle possède en différents endroits de l’île. En dehors de cela, « nos moyens d’action sont limités », reconnaît Francius Matignon.

 _______________________________________

Demain, soirée de gratification des étudiants

Vendredi 26 juillet, les étudiants et leurs familles ont rendez-vous sur le quai d’honneur à 19 heures pour recevoir leurs gratifications de la part de la Collectivité. Les bénéficiaires de ces petits cadeaux sont ceux qui, issus du système scolaire de l’île, ont validé en fin d’année scolaire un diplôme (BEP, CAP, bac, BTS, DUT, licence, bachelor, master, doctorat et diplômes européens, canadiens et américains) et qui se sont inscrit au préalable auprès du service affaires scolaires.


1336

 




Journal de Saint-Barth N°1336 du 25/07/2019

Valoriser le patois et le créole
Fonds Lomax
Photo Festival