Bruno Magras demande la reprise de l’école pour tous dès le 11 mai

Bruno Magras plaide pour « un déconfinement audacieux » en ce qui concerne les écoles. Il souhaite un retour en classes de lensemble des élèves, dès le 11 mai, sans échelonnement.

 

Le président de la Collectivité a adressé un courrier au Recteur dAcadémie de la Guadeloupe, Mostafa Fourar, mercredi. Il demande à ce que les écoliers et collégiens de Saint-Barthélemy reprennent tous lécole le 11 mai, contrairement à la consigne nationale. Le gouvernement travaille sur un retour échelonné à lécole, par niveaux, et sur la base du volontariat. « Saint-Barthélemy na plus de nouveau cas depuis des semaines, et depuis hier, toutes les personnes contaminées ont été déclarées guéries. Le confinement a été bien respecté () », écrit Bruno Magras. « Ces conditions particulières plaident pour une reprise normale des cours plus rapide sur notre île sur île, non échelonnée sur plusieurs semaines et par classe entière. » Et de rassurer sur « lhygiène parfaite » et le « lavage des mains réguliers » des enfants. « Des masques pourraient être mis à disposition des professeurs voire des élèves. Un travail de sensibilisation  des élèves et des parents est possible dici le 11 mai. »

 

Le Président rappelle que la Collectivité, en lien avec les autorités sanitaires, a lancé un programme de dépistage élargi, dont lobjectif « est précisément de créer les conditions dun déconfinement audacieux, conciliant retour à la vie normale et maintien dun niveau de sécurité sanitaire élevé. » Il demande à Mostafa Fourar de « faire confiance aux territoires, et a fortiori aux territoires ultramarins. »

 

Mardi, Jean-Michel Blanquer, ministre de lEducation, avait détaillé devant lAssemblée nationale son projet de retour à lécole étalé sur trois semaines, par niveaux puis par groupes ne dépassant pas quinze élèves. Il ny aura pas dobligation, et la reprise des cours se fera sur la base du volontariat.

 

JSB 1373