Tiru devient Dalkia Wastenergy

Tiru s’appelle désormais Dalkia Wastenergy. Après deux ans de travaux, le site de propreté a été inauguré lundi en grande pompe par la PDG de cette filiale d’EDF, Sylvie Jéhanno, et le directeur Pierre de Montilvault.

Le site de propreté n’avait jamais si bien porté son nom ! La quarantaine de salariés qui y travaillent ont briqué les lieux pour la visite de leurs grands patrons : Sylvie Jéhanno, PDG et Pierre de Montilvault, directeur général du groupe Dalkia Wastenergy.

C’est à Saint-Barthélemy que le changement officiel de nom du groupe a été acté : on ne dira plus “Je vais chez Tiru” mais “Je vais chez Dalkia Wastenergy”. Filiale d’EDF, Dalkia est devenu actionnaire majoritaire de Tiru en mars dernier. Mais revenons à Saint-Barth : après deux ans de travaux, très perturbés par le passage de l’ouragan Irma, les habitants ont découvert mardi à sa réouverture le nouveau site de propreté de l’île. Avec un parcours mieux fléché, de nouveaux bâtiments de bureau, des boxes pour séparer chaque matière, un vaste espace couvert consacré au compost, et des panneaux explicatifs pour chaque poste de travail.

 

Chaudière biomasse

Chacun des employés de feu Tiru a expliqué à la soixantaine de visiteurs son travail. Dépiauter les climatiseurs, broyer les pneus, presser la ferraille, trier la collecte sélective, dénuder les fils pour récupérer le cuivre… « Ce site est une extraordinaire panoplie de tout ce que l’on peut réaliser. Tout cela a l’air de rouler parfaitement aujourd’hui, mais c’est un énorme challenge dans un espace aussi restreint d’arriver à traiter l’ensemble des déchets des professionnels et des particuliers de Saint-Barthélemy », souligne Pierre de Montilvault. Le directeur général de Dalkia Wastenergy tient à rappeler que malgré le passage de l’ouragan Irma en septembre 2017, « nous avons réussi à ce que le chantier ne s’arrête jamais. Désormais, nous continuons d’aller chercher de nouveaux développements, comme ce projet de chaudière biomasse, que l’on est en train d’étudier sous toutes les coutures. » Au total, 32 filières de traitement des ordures fonctionnent à Public. Sylvie Jéhanno, elle, souligne l’illustration à Saint-Barth du cœur de métier de Dalkia : produire de l’énergie avec les déchets, qui permet ici la fabrication d’eau potable. « Nous illustrons ici ce qu’on appelle l’économie circulaire. Et dans quelques temps nous allons valoriser une autre énergie, celle du soleil. » En effet, lundi a été signée une convention, dernière étape avant l’installation de 2.386 m2 de panneaux photovoltaïques sur huit toitures du site de propreté, qui produiront 662.000 kW/h chaque année.

« L’inauguration du site de propreté aujourd’hui marque une étape stratégique dans la politique de gestion des déchets de la Collectivité », conclut le Président Bruno Magras. « Sur une île comme la notre, une gestion exemplaire des déchets n’est pas un choix, mais une nécessité. »



JSB 1306

Journal de Saint-Barth N°1306 du 06/12/2018

Le site de propreté s'offre un lifting
Assises de l'environnement et de l'énergie
Sécurité routi

Taux de change

Drapeau USA 1.108 USD Drapeau Russie 70.573 RUB
Drapeau Canada 1.468 CAD Drapeau Brésil 4.590 BRL