Signature solennelle du contrat de déploiement du réseau fibre optique pour les particuliers

Vendredi dernier, les sociétés Les Courants Faibles et Dauphin Telecom ont signé avec le président de la Collectivité un contrat de 14 millions d’euros qui lance la construction du réseau fibre optique desservant les particuliers sur l’île (FTTH).

Sourires sur tous les visages vendredi dernier à l’hôtel de la Collectivité. Les représentants du groupement Dauphin Telecom et Les Courants Faibles sont venus signer un contrat à 14 millions d’euros avec Bruno Magras, président de la Collectivité. Une signature en grande pompe qui donne le coup d’envoi d’un vaste chantier : la construction du réseau FTTH (Fiber To The Home), infrastructure qui permettra aux particuliers de bénéficier de la puissance de la fibre optique, chez eux.


« Nous allons relever le défi »

« Nous sommes très honorés et nous allons relever le défi », a sobrement commenté Eve Riboud, directrice générale de Dauphin Telecom., laissant la parole à Bruno Magras : « La route a été longue, mais je pense qu’il est dans l’intérêt de l’île de pouvoir non seulement sécuriser les télécommunications, mais aussi offrir une capacité de communication qui nous mettra à la portée de grands services, comme la télémédecine. »

 

Voici ce qu’il va se passer concrètement : Dauphin et les Courants Faibles sont chargés de tirer la fibre optique dans les fourreaux mis à disposition par la Collectivité et par les particuliers propriétaires. Ce réseau appartiendra à la Collectivité, qui le louera ensuite à tous les opérateurs intéressés. Ces derniers se chargeront de proposer des offres commerciales au public.

Il est différent du FTTO (Fiber To The Office) proposé aux entreprises.



Dauphin Telecom et Les Courants Faibles estiment que le chantier sera complètement terminé, chaque maison individuelle raccordée, dans six ans environ. Cela ne veut pas dire que des tranchées seront creusées sur toute la surface de l’île : « Les trois quarts des fourreaux sont déjà posés, et on coordonne leur mise en place avec le programme d’enfouissement d’EDF qui est en cours », indique Pascal Peuchot, responsable du chantier fibre optique au sein de la Collectivité.

 

Le gros du travail concernera les voies privées. Dauphin Telecom emploiera une personne à temps plein sur l’identification des propriétaires, et la communication avec eux, afin qu’ils puissent mettre à disposition les fourreaux nécessaires au passage de la fibre. Pascal Peuchot leur recommande d’ailleurs d’ores et déjà de coupler l’opération avec les éventuels travaux d’enfouissement du réseau électrique.

 

Premier servi

Qui sera servi en premier ? L’île a été découpée en quatorze secteurs. Ceux dans lesquels les fourreaux sont déjà installés, et qui en plus souffrent d’une connexion très mauvaise, comme c’est le cas dans certains quartiers depuis Irma, seront les premiers raccordés.


Le chantier devrait débuter dans quelques mois. Sur toute la durée de l’opération, l’embauche d’une petite vingtaine de personnes est nécessaire. Certaines compétences existent certainement sur place, mais pour des profils plus pointus, il faudra faire venir des personnes formées. Avec la même épine dans le pied que toutes les autres sociétés qui recrutent : le logement.

 

L’arrivée du très haut débit sur l’île répond à une demande « à 100% des entreprises, certainement des touristes, et très sûrement des habitants, dont certains n’ont encore même pas retrouvé Internet depuis Irma », résume Pascal Peuchot. « La fibre est beaucoup plus fiable que le cuivre, le débit ne dépendra plus du lieu d’habitation. » Un confort bien supérieur à la situation actuelle.


Outre la télémédecine citée par le Président, une couverture généralisée en haut débit pourrait également ouvrir des portes en ce qui concerne le télétravail et la formation à distance, par exemple.



JSB 1316




Journal de Saint-Barth N°1316 du 21/02/2019

Grave accident à l'aéroport
Etude aménagement du territoire
Samsara

Taux de change

Drapeau USA 1.114 USD Drapeau Russie 71.307 RUB
Drapeau Canada 1.464 CAD Drapeau Brésil 4.636 BRL