Quels quartiers seront les premiers connectés au très haut débit ?

Dès l’automne 2020, certains habitants de l’île auront la possibilité de se raccorder à la fibre optique. Le calendrier des premières zones de déploiement est bouclé, la phase opérationnelle commence.

 

Saint-Barth Digital, le groupement en charge du déploiement du réseau de fibre optique dédié aux particuliers (Courants Faibles et Dauphin Telecom, sous l’égide de la Com), passe à la phase opérationnelle. Après un an d’étude globale, les techniciens se penchent sur chacun des quatorze secteurs de l’île, un par un. Les fourreaux qui accueilleront les câbles de la fibre optique sont en place sur 80% du domaine public ; et les premiers déploiements ont été effectués ces derniers jours à Vitet.
Le programme du déploiement par secteur :
1) Vitet, Montjean, Pointe Milou
2) Vitet, Dévé, Marigot
3) Grand-Cul-de-Sac, Petit-Cul-de-Sac, Toiny
4) Gustavia et la montée de Lurin
5) Colombier
6) Lorient (front de mer)
7) Petite Saline, Grand Fond

Toute cette partie devrait être terminée début 2021. Les autres quartiers seront traités dans un second temps. Une fois que la voie publique est équipée du réseau principal, les habitants n’ont plus qu’à s’y raccorder. Les premiers concernés, à Pointe Milou, Montjean et Vitet, pourraient souscrire à un abonnement fibre dès octobre ou novembre prochain.
Chaque secteur concerne environ 500 logements. Pour certains les choses seront simples : ceux qui ont déjà des fourreaux fibre posés n’auront plus qu’à demander le raccordement, qui sera réalisé gratuitement aux frais de la Collectivité, après la signature d’une convention. Il est préférable de le faire en amont, afin d’éviter un embouteillage de demandes. Plus les travaux d’installation des câbles sont anticipés, plus le déploiement ira vite.
Pour d’autres ce sera plus compliqué. Dans les voies privées qui n’ont pas encore de fourreaux, il faudra que les propriétaires se mettent d’accord pour effectuer les travaux de pose, à leurs frais. L’idéal étant bien sûr de profiter de l’enfouissement EDF.
Combien de voies privées sont déjà équipées sur l’île ? Pour l’instant, c’est une inconnue.
Une fois que le pré-raccordement est réalisé, dès que le secteur est ouvert à la commercialisation, il n’y aura plus qu’à s’abonner, brancher deux fils, et hop ! La fibre optique offre une puissance  minimale de 100 Mb/s, stable quelle que soit sa position sur le réseau, contre 6 à 30 Mb/s pour le réseau ADSL actuel, avec de grosses variations selon votre utilisation et votre lieu de résidence.
Le déploiement de la fibre optique sera achevé sur l’ensemble du domaine public d’ici la fin de l’année 2022. Ensuite, plus les pré-raccordements auront été nombreux, plus vite le très haut débit sera accessible dans tous les foyers Saint-Barth.

Pour rappel, le réseau appartient à la Collectivité, qui le construit (un investissement de 14 millions d’euros) puis le louera aux fournisseurs d’accès à internet. Rentabilité espérée au bout de quinze ans. La marque Saint-Barth Digital avait embauché Christine Mery pour conseiller et guider les particuliers dans toutes ces démarches un peu techniques, et faire signer les conventions (JSB 1352) ; dans l’obligation de quitter l’île, elle sera remplacée au mois de juin. D’ici là, pour tout renseignement, l’adresse mail info@stbarthdigital.fr fonctionne. Et un site internet dédié sera prochainement mis en ligne.

Journal de Saint-Barth N°1378 du 03/06/2020

Energy Observer
Murets de Grand Fond
Tests, quatorzaine, ouverture de l'île