Orange relance ses travaux de modernisation

Pendant le confinement, l’opérateur Orange a fait face à une hausse exponentielle de consommation d’appels et de data sur les réseaux Antilles Guyane. La crise a aussi suspendu les travaux lancés début mars sur les antennes de Saint-Barthélemy. Ils devraient reprendre mi-juillet, avec de possibles perturbations pour les abonnés durant deux semaines.

 

Cloîtrés chez eux, les habitants de Saint-Barthélemy, comme tous les confinés, ont massivement eu recours au numérique, que ce soit pour télé-travailler, pour suivre l’école à distance, pour télécharger des films ou téléphoner à des proches.
« Le défi majeur durant le confinement était d’absorber cette hausse de consommation sur nos réseaux », indique Thierry Kergall, directeur d’Orange Antilles Guyane. «On a doublé la consommation sur la voix (appels directs, ndlr), et la consommation de data (photos, vidéos, téléchargements, messageries, ndlr) a augmenté de 30 à 40%. Les gens ont davantage téléphoné, et les appels ont duré plus longtemps. » Sur Saint-Martin et Saint-Barthélemy, « on a eu un peu de congestion en fin de journées sur nos réseaux, au début du confinement. On a procédé à des augmentations significatives, de 8 Gb/s à 20 Gb/s. A compter du 24 avril, l’effet de saturation avait complètement disparu.»

Second enjeu du confinement pour l’opérateur, poursuivre les interventions chez les clients, et garantir le service notamment pour les centres de secours, les hôpitaux, les Ehpad, les entreprises essentielles, les collectivités locales. « Toutes ces structures avaient besoin de davantage de capacité pour assurer le télé-travail. » A ce sujet, Thierry Kergall tient à « saluer les équipes et les techniciens d’Orange, qui munis de protections sanitaires, étaient en première ligne face au Covid-19. Ils ont permis que le réseau tienne. » Autre point, « nous avons tenu à soutenir à notre façon les entreprises locales, en accélérant les paiements à nos prestataires : agences de sécurité, jardiniers, agents d’entretien, développeurs, etc. » Orange a également offert de la data à ses abonnés antillo-guyanais, « l’équivalent de 4 millions de films sur Netflix, on a fait le calcul ! »

Réseau perturbé en juillet
La situation s’est apaisée depuis la sortie du confinement. Maintenant les affaires courantes peuvent reprendre, et notamment les travaux sur les antennes à Saint-Barthélemy qui avaient démarré début mars (JSB 1365).

Il s’agit de renouveler le matériel sur les dix antennes de notre île, et d’en implanter quatre nouvelles. « On était bien partis, mais on a été bloqués. Il reste environ deux semaines de travaux, au cours desquelles les abonnés pourraient subir des coupures ponctuelles de réseau », poursuit Thierry Kergall. « La moitié du chantier de modernisation est réalisée. Ce nouveau matériel offre une performance supplémentaire de 25% sur la voix et la data, et une meilleure couverture réseau », notamment à l’intérieur des habitations. « Dès qu’on met en place des équipements plus modernes, ils consomment moins : c’est une économie d’énergie de 30 à 40%. Ces travaux devraient reprendre la deuxième quinzaine de juillet. Il y aura ensuite une phase d’optimisation, transparente pour les utilisateurs. »

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Free s’associe avec Digicel pour son implantation aux Antilles
L’opérateur Free a officialisé un partenariat avec le caribéen Digicel, une opération qui doit faciliter et accélérer l’implantation de la marque de Xavier Niel dans notre région. Free compte lancer des offres mobiles en Guyane et dans toutes les îles antillaises, incluant Saint-Barth. Avec la même stratégie qui a fait son succès en métropole : attirer le client en cassant les prix. En récupérant les quelque 300 antennes de Digicel sur ces territoires, Free donne un coup d’accélérateur à son installation annoncée depuis des mois. Ensemble, Digicel et Free ambitionnent de devenir le  réseau incontournable des Caraïbes.

Journal de Saint-Barth N°1379 du 10/06/2020

Touristes plus que jamais désirés
Tribunal
Thomas Gréaux président de la Cem