Nos déchets ont recommencé à brûler

Après deux semaines d’arrêt technique, prévu comme chaque année en septembre, l’usine d’incinération a redémarré samedi. Le temps que le four se chauffe pour atteindre 900 à 1.200 degrés, nos déchets , après quinze jours de stockage, ont recommencé à être incinérés lundi 21 septembre.
Chantier principal cette année, le changement de l’énorme extracteur de poussières de fumées, une pièce de sept tonnes. L’intérieur du four a été remis à neuf, avec un coulage de béton réfractaire (qui résiste à de hautes températures) à l’intérieur de l’engin, grâce à une entreprise spécialisée venue de métropole. Les manches qui servent à filtrer les fumées, afin de capter toute pollution avant que la fumée ne s’échappe par la cheminée, ont été remplacés. Plusieurs autres machines ont bénéficié de leur chouchoutage annuel afin d’assurer la bonne marche de l’usine durant les douze mois qui viennent, et de la prolonger dans le temps.
Un nouvel arrêt d’une semaine est prévu début novembre, pour remplacer l’aérocondenseur, une machine de 6 tonnes environ qui sert à condenser la vapeur en eau. Les usagers du site de propreté ne seront pas impactés.

Journal de Saint-Barth N°1391 du 30/09/2020

Micheline Jacques sénatrice
Désir d'autonomie en outre-mer
Don du sang