L’impact du Covid chiffré à l’aéroport

Le transport aérien, à l’arrêt durant le confinement, a repris doucement son envol cet été principalement grâce à la liaison entre Saint-Barthélemy et San Juan. De moins 98% en avril, la diminution du trafic passagers à Saint-Barth est revenue à 37% en juillet et en août.

 

Seulement 142 passagers arrivant à l’aéroport : le mois d’avril 2020 est l’un des plus calmes de l’histoire récente de Saint-Barth. C’est 98% de moins qu’un mois d’avril normal. Ce chiffre à lui seul illustre le choc du confinement sur le secteur aérien et la fréquentation de l’île. Le mois de mai n’était guère mieux.
Le freinage a été moins brutal en juillet et août. Le trafic vers et depuis l’aéroport de San Juan, minoritaire habituellement, a décollé. Tandis que le hub Princess Juliana, au ralenti et sans les Américains en juillet, a montré à quel point il était indispensable pour l’activité touristique sur notre île.

Juin : une réouverture timide
Au total 3.526 voyageurs (arrivées et départs) sont passés à l’aéroport De Haenen sur le mois de juin. Ceci correspond à une baisse de 74% par rapport à la même période en 2019. On peut expliquer ce phénomène par le nombre très faible d’arrivées et de départs vers l’aéroport de Sint-Maarten, encore fermé aux vols internationaux. Le trafic vers et depuis Juliana s’élève à 105 passagers sur trente jours, contre 7.526 l’année dernière. La fréquentation touristique internationale est restée très faible sur l’île avec quelques rotations sur San Juan et Saint-Thomas. Au niveau national, les échanges avec la Guadeloupe et Saint-Martin Grand Case présentent également une diminution par rapport à l’année précédente, mais dans des proportions moindres (32,69 %). Ces chiffres font écho aux propos des acteurs du tourisme qui affirment avoir reçu au début de l’été une clientèle plus régionale (Saint-Martin, Guadeloupe, Martinique).

Juillet : Porto Rico
cartonne

78% : ce pourcentage correspond à la hausse du nombre d’arrivées depuis San Juan au mois de juillet 2020 par rapport au mois de juillet 2019. La compagnie Tradewind comptabilise 1.013 arrivées contre 569 sur la même période un an plus tôt. Cette augmentation du trafic avec Porto Rico s’explique par l’affluence de touristes américains ne pouvant pas passer par Juliana. L’aéroport voisin a rouvert ses portes aux vols internationaux le 1er juillet, mis à part pour les Etats-Unis qui ont pu y transiter à partir du 1er août seulement. Cette exception permet aussi de comprendre les chiffres toujours bas de et vers Sint-Marteen avec un trafic passager de 1.794 personnes contre 8.483 en juillet 2019. Porto Rico n’est pas le seul territoire à avoir enregistré un accroissement de l’activité vers Saint-Barth. Le trafic en provenance et à destination de Pointe-à-Pitre passe à 4.423 voyageurs alors qu’il était de 3.241 en juillet 2019. Cette reprise du tourisme estival s’est donc manifestée par la présence des Américains via San Juan et des Européens par la Guadeloupe et Sint-Marteen. Le nombre total de passagers à Saint-Barth pour juillet s’élève à 9.184 contre 14.687 en 2019, soit une diminution de 37% du trafic.

Août : davantage
de vols privés

331 passagers sont venus à Saint-Barth grâce à un vol privé en août 2020. L’année précédente pour la même période, ils étaient 207 voyageurs à arriver par charter privé. Ce phénomène peut s’interpréter par la baisse de l’offre aérienne, mais aussi par une crainte de voyager à bord de vols commerciaux en cette période de pandémie. La clientèle très fortunée américaine, qui d’habitude fréquente Saint-Barth pour les fêtes de fin d’année, s’est réfugiée sur l’île pendant l’été.
L’essor vu en juillet des liaisons commerciales avec San Juan s’est confirmé au mois d’août.
Au total le mois dernier l’aéroport De Haenen a accueilli 7.961 voyageurs, contre 12.709 l’année dernière. C’est la même baisse qu’en juillet.

 

Journal de Saint-Barth N°1388 du 09/09/2020

Bilan de la saison estivale
La dengue progresse
Contre le masque au collège