Les prix ont augmenté de 2,4% dans les Îles du Nord

Selon la Dieccte, qui surveille attentivement l’évolution des prix depuis le début de la crise sanitaire, la hausse reste modérée dans les Îles du Nord. L’organisme a constaté une augmentation de 2,4% sur les produits de première nécessité dans la  grande distribution, depuis le début du confinement. Il note que ces hausses sont tout à fait justifiées par les problèmes conjoncturels induits par la crise sanitaire, et qu’il n’y a donc pas de pratique abusive de la part des distributeurs de Saint-Martin et Saint-Barth. Par ailleurs, la Dieccte rappelle dans un communiqué que le prix d’un masque chirurgical ne peut pas dépasser 95 centimes l’unité ; le prix des masques en tissu réutilisables n’est pas encadré par l’Etat, mais ne devrait pas excéder 20 à 30 centimes d’euros par jour (il faut faire le rapport entre le prix et le nombre d’utilisations maximal).