Le port de commerce déborde

On peut au moins se dire que les revenus issus de la taxe de séjour seront compensés par les droits de quai : l’activité du port de commerce a, elle, bondi en 2018. Effet Irma, mais aussi tendance de fond : le nombre de containers a augmenté de 116,3% entre 2013 et 2018.

 

Evidemment, il a fallu évacuer, reconstruire, remplacer… Logique que l’ouragan Irma ait sur le port de commerce l’effet inverse que celui qu’il a eu sur la fréquentation. L’activité n’a jamais été aussi soutenue à Public.

 

116% de containers en plus en six ans

Mais au vu des chiffres, la reconstruction n’est pas la seule raison de l’explosion de la quantité de marchandises arrivées sur l’île. Ce serait plutôt une tendance de fond, accentuée par l’après ouragan. « Le nombre de conteneurs EVP* a connu une augmentation de 31,23% pour 2018, et une hausse de 116,3% entre 2013 et 2018 », souligne Ernest Brin, directeur du port.

 

En chiffres : le nombre d’escales de cargos en 2018 s’élève à 985, contre 928 en 2017, et 935 en 2016, le précédent record. Quant aux containers, ils sont passés de 7.358 l’année d’Irma à… 9.656. Dix ans plus tôt, en 2008, le port en traitait 3.601.

 

Dans le détail, l’importation de sable dédié à la construction dépasse les 65.000 tonnes en 2018, contre moins de 50.000 les années précédentes.

Même hausse record côté carburant, avec 37,5 millions de litres de gasoil importés en 2018, soit 5,8 millions de plus que l’année précédente. L’importation d’essence a, elle, légèrement baissé avec 6,1 millions de litres.

 

1.644 voitures importées l’an dernier

1.644 véhicules légers ont été importés, contre 904 en 2017 et 974 en 2016. Au 1.644 voitures, il faut ajouter 604 motos, 17 engins de chantiers et 18 camions fraîchement arrivés sur l’île. Ernest Brin souligne la différence entre les entrées et sorties de véhicules légers : 714 ont été exportés l’an dernier.


Mais la différence entre les entrées et sorties de véhicules légers ne signifie pas forcément que leur nombre a augmenté : au site de propreté Dalkia Wastenergy, 1.201 véhicules hors d’usage ont été détruits en 2018. Contactés, le service transports et circulation routière et le président de la commission dédiée, Alfred Brin, ne sont pas en mesure à ce jour de fournir le bilan précis de l’impact d’Irma sur la flotte en circulation sur l’île. 

 

Côté export, 250 navires sont partis le ventre plein de Public, contre 188 en 2017, principalement chargés de remblais (62.300 tonnes). Le directeur du port souligne que ce chiffre aurait été supérieur si davantage de barges avaient été disponibles au cours de l’année.


Tous ces chiffres, s’ils sont évidemment à mettre en rapport avec Irma, interrogent sur la capacité de l’île à accueillir et traiter autant de produits sur un si petit territoire. D’ailleurs, au cours de l’année, le port de commerce a été plusieurs fois fermé, débordé par le trop grand nombre de marchandises déchargées à quai.

 

* EVP = équivalent vingt pieds.


JSB 1313




Journal de Saint-Barth N°1313 du 31/01/2019

Fréquentation en berne
Loto du patrimoine
Art Week
Barracudas
Baleines

Taux de change

Drapeau USA 1.117 USD Drapeau Russie 70.561 RUB
Drapeau Canada 1.469 CAD Drapeau Brésil 4.188 BRL