La propriété Girasol vendue 67 millions de dollars

Un signe rassurant pour le marché immobilier de Saint-Barth après l’ouragan Irma, et des millions d’euros engrangés par la Collectivité : la propriété Girasol, à Marigot, vient d’être achetée par un homme d’affaires européen.

La transaction est signée SiBarth Real Estate. La propriété Girasol (trois hectares de terrain au bord de l’eau à Marigot, et trois bâtiments), mise en vente par son propriétaire Bruce Kovner en février, est désormais la propriété d’un homme d’affaires européen.

Le domaine a appartenu à la famille Rothschild pendant de nombreuses années. Après le décès d’Edmond de Rothschild en 1997, son fils Benjamin de Rothschild y construit trois villas, avant de revendre au magnat américain de la finance Bruce Kovner, en 2005.

« Ce dernier a considérablement amélioré la propriété, notamment en ce qui concerne l’aménagement paysager », raconte Christian Wattiau, directeur de SiBarth Real Estate. « C’est ce qui a le plus souffert pendant l’ouragan Irma. » Malgré la ­désolation dans le parc, l’acquéreur a maintenu son offre, juste en dessous des 67 millions de dollars demandés (57 millions d’euros). La résidence n’a pas vocation à être louée.

« Ils se sont posé des questions avec l’ouragan, mais leur décision était prise. C’est la démonstration de la foi du client dans Saint-Barth, qu’il connaît pour y être venu plusieurs fois », assure Christian Wattiau. « C’est étonnant qu’une telle vente arrive aussi vite après l’ouragan Irma, ça illustre la confiance des gens en Saint-Barth. » Il espère que cette vente en attirera d’autres, comme ce fut le cas en 2009. En pleine crise financière mondiale, l’agence vend l’immense propriété de Gouverneur à Roman Abramovitch.

« C’était la plus grosse transaction du monde cette année-là », rappelle Christian Wattiau. « Ça a mis un coup de projecteur sur l’île, et attiré une nouvelle gamme de clientèle l’année suivante. » Le professionnel assure qu’Irma a conduit à l’annulation de deux transactions seulement pour son agence. « D’autres sont en cours, et certaines ont débuté après Irma. »

La Collectivité, elle, a de quoi se réjouir de cette nouvelle. Car avec la taxe sur la plus-value, la vente de Girasol représente plusieurs millions d’euros qui retomberont directement dans les caisses publiques.

JSB 1257



Taux de change

Drapeau USA 1.117 USD Drapeau Russie 71.763 RUB
Drapeau Canada 1.495 CAD Drapeau Brésil 4.516 BRL