La date de réouverture des bars et restaurants décidée fin mai

 

Le ministre de lEconomie a évoqué vendredi matin la question des restaurants et des bars, qui souffrent tout particulièrement de la crise sanitaire. Emmanuel Macron avait annoncé quils ne rouvriraient pas le 11 mai, sans donner déchéance précise. Bruno Le Maire a indiqué ce matin quune date serait annoncée dans un mois : « Une clause de revoyure fixée à la fin du mois de mai nous permettra de définir avec le président de la République et le Premier ministre une date de réouverture des bars, cafés, restaurants », a-t-il expliqué. « Rien ne serait pire que de faire une réouverture dans la précipitation, qui nous obligerait ensuite à fermer de nouveau. Nous préférons nous donner le temps de faire la réouverture dans les meilleures conditions sanitaires possibles ».

 

Un guide  de  bonnes pratiques sera fourni à chaque établissement, dont la mouture a déjà été réalisée par les professionnels du secteurs : tables espacées d’un mètre minimum, réservations limitées à huit personnes, obligation pour le personnel de se laver les mains toutes les trente minutes… « Nous allons étudier ce guide avec Muriel Pénicaud (ministre du Travail, ndlr), il faudra ensuite lui donner une forme juridique ».

 

Bruno Le Maire a également annoncé des aides spécifiques au secteur. Le Fonds de soutien qui leur est dédié sera élargi aux entreprises de l’hôtellerie restauration employant plus de vingt salariés et réalisant jusqu’à 2 millions de chiffre d’affaires annuel. Le montant de l’aide sera doublé pour toutes ces entreprises, dans la limite de 10.000 euros.

 

Néanmoins, Saint-Barthélemy pourrait être traitée différemment. Bruno Magras plaide activement pour une reprise au plus tôt de l’activité sur l’île, arguant la non-circulation du virus et la mise en place prochaine d’une campagne de dépistage. Annick Girardin, ministre des Outre-Mer, s’est dite favorable à une adaptation du déconfinement selon les particularités locales, hier sur Radio Saint-Barth. Laurent Nunez, numéro 2 du ministère de l’Intérieur, a également indiqué sur Europe 1 « qu’il y aura une adaptation du plan de déconfinement aux spécificités locales, parmi lesquelles l’état d’avancement du virus ». De quoi susciter l’espoir d’une réouverture dès le 11 mai pour les établissements de Saint-Barthélemy, si aucun nouveau cas de Covid-19 n’est détecté jusque-là.