Juin, juillet puis septembre : Edouard Philippe précise le déconfinement

Samedi 20 juin, le Premier ministre a donné des détails sur les prochaines étapes du déconfinement, à l’issue du conseil national de défense et de sécurité nationale. Celui-ci a permis de faire le point sur la situation sanitaire : des clusters de Covid-19 sont découverts un peu partout en France, mais ils sont rapidement identifiés et les personnes isolées. La vigilance reste néanmoins de mise. Les départements du Val d’Oise, Mayotte et la Guyane restent sous surveillance étroite. L’état d’urgence sanitaire, en vigueur jusqu’au 11 juillet, a été prolongé jusqu’au 30 octobre pour les deux derniers.

 

Par ailleurs, trois étapes se dessinent pour les mois qui viennent.

Ce lundi 22 juin, seront de nouveau possible :
-L’ouverture des cinémas, des centres de vacances, des casinos et salles de jeux, dans le respect de règles sanitaires strictes.- La reprise des activités de sports collectifs, avec des mesures de prévention adaptées aux différentes catégories d’activités concernées.
- Les sports de combat resteront interdits. Leur situation sera revue avant la rentrée de septembre.
Les conditions à l’école sont plus souples finalement : la distanciation d’un mètre est recommandée « lorsque c’est matériellement possible ». C’est à dire que les écoles où les salles de classe sont trop petites pour accueillir tous les élèves à un mètre les uns des autres pourront quand même opter pour une reprise en présence de tous les élèves.
La distanciation physique est maintenue dans les cafés, les restaurants, les établissements recevant du public. Le port du masque reste obligatoire pour les personnes de plus de 11 ans dans la plupart des établissements recevant du public et dans les transports en communs.


Etape suivante à compter du 11 juillet.
 - Il pourra être décidé de reprendre les croisières en mer entre les ports européens, pour les navires dont la capacité ne dépasse pas une limite fixée par arrêté ministériel. - Les stades et hippodromes seront ouverts au public, avec une jauge maximale de 5 000 personnes. Comme pour les salles de spectacle, les activités rassemblant plus de 1 500 personnes devront donner lieu à déclaration, afin que puissent être garanties le respect des précautions nécessaires  - La jauge maximale de 5 000 personnes pour les grands évènements, les stades et les salles de spectacle est en principe en vigueur jusqu’au 1er septembre. Un nouvel examen de la situation épidémiologique nationale sera réalisé mi-juillet pour décider si un assouplissement est possible pour la deuxième partie du mois d’août.

Rentrée de septembre 2020 :
- Ouverture des établissements accueillants des foires, expositions et salons.
- Le cas échéant, ouverture des discothèques et des croisières maritimes internationales.