Hugh Hendry se reconvertit dans l’immobilier à Saint-Barth


L’Ecossais Hugh Hendry a choisi l’île de Saint-Barthélemy comme nouveau terrain de jeu, selon le média économique Bloomberg. Gestionnaire d’un fonds d’investissement qui a fermé en 2017, business man sulfureux connu pour sa détestation de l’euro comme monnaie unique, Hugh Hendry s’explique sur son intérêt pour notre île : « Cet endroit est unique en son genre. La plupart des touristes séjournent dans des villas pouvant aller de 500 dollars par chambre à plus de 100 000 dollars par semaine. La situation est différente pour les personnes qui travaillent sur l'île. Personne ne peut normalement se permettre d’acheter une propriété ; les maisons à prix abordables n’existent pas », décrit-il. « Il y a une demande claire et évidente de capitaux pour venir mettre un terme à cette pénurie de logements. » Estimant l’investissement de base nécessaire à 50 millions de dollars, Hugh Hendry compte ainsi acquérir des terrains, construire à Saint-Barthélemy des villas de luxe, mais aussi des habitations pour les résidents de l’île, afin de « résoudre la crise du logement », dit-il à Bloomberg. Pour attirer les financeurs, il les assure d’un rendement de 10% par an. Âgé de 50 ans, Hugh Hendry possède depuis quelques années une villa de sept chambres dans le quartier de Lurin qu’il a lui-même fait construire. Il est désormais gérant de la société de promotion immobilière Libellule, basée à Gustavia, selon une annonce légale parue chez nos confrères du Pélican le 13 août dernier.

Journal de Saint-Barth N°1340 du 05/09/2019

Rentrée scolaire
Ouragan Dorian aux Bahamas
Archéologie
Ironman

Taux de change

Drapeau USA 1.102 USD Drapeau Russie 70.486 RUB
Drapeau Canada 1.459 CAD Drapeau Brésil 4.587 BRL