Déconfinement (quasi)total de Saint-Barth le 11 mai : demande acceptée par l’Elysée

Jeudi 30 avril, les élus et préfètes ultramarins se sont entretenus avec le Président de la République, pour évoquer les situations propres à chaque territoire. Emmanuel Macron a accepté la demande formulée par le Président de la Collectivité de Saint-Barth Bruno Magras, et la préfète des Îles du Nord Sylvie Feucher (en photo), d’appliquer un déconfinement total à Saint-Barth dès le 11 mai. Ce qui signifie que tous les commerces, incluant les bars et restaurants, pourront reprendre leur activité à cette date, dans le respect des gestes barrière et des mesures de précaution propres à chaque secteur. Certaines activités à la marge pourraient rester proscrites, comme les soirées en boîte de nuit, incompatibles avec la distanciation sociale. Les restrictions aux frontières demeureront telles qu’aujourd’hui, c’est-à-dire que les entrées sur l’île sont limitées au strict essentiel.

La Collectivité indique dans un communiqué, ce vendredi à midi, que "les modalités précises du déconfinement accéléré interne seront précisées dans les prochains jours par la préfecture, le rectorat et la collectivité."

Pour rappel, Saint-Barthélemy ne compte plus de cas actif de Covid-19 depuis le 21 avril, et plus aucun cas détecté depuis le 26 mars. Ce déconfinement est aussi soumis au lancement de la campagne de dépistage généralisé.