55 passagers pour Saint-Barth bloqués à Saint-Martin : grogne de Voyager

L’avion Air France en provenance de Paris, mercredi 24 octobre, est arrivé en retard, à 17 h 30. Un horaire tardif qui avait été annoncé à l’avance par la compagnie aérienne. Voyager a alors proposé à cette dernière d’effectuer un départ tardif ce jour-là, afin de pouvoir acheminer le jour même les 55 passagers qui souhaitaient se rendre à Saint-Barthélemy.

« Après discussions, Air France a décliné en refusant la moindre prise en charge du bateau, préférant prendre le risque de bloquer les passagers à Saint-Martin. Et c’est ce qui est arrivé finalement, 55 passagers sont “restés sur le carreau” à Juliana ! » rapporte la compagnie maritime, qui évoque « sans doute un mauvais calcul financier pour la compagnie aérienne ».

Voyager se trouvait alors face à deux solutions : retarder le départ de 16 h 30, sur lequel une quarantaine de personnes avait déjà réservé, où mettre en place un départ supplémentaire à 18 h 45. Mais sans soutien de la part d’Air France, qui a préféré payer transfert et hôtels aux passagers et n’a pas voulu étudier cette solution, selon la compagnie maritime, cette dernière a dit niet.

 

« On en a marre d’être la roue de secours », avoue Jean-Claude Latournerie, patron de Voyager. Qui fustige aussi bien Air France que les socioprofessionnels de Saint-Barthélemy : « C’est dommage aussi que la Com de Saint-Barth, le Comité du Tourisme ou l’association des hôteliers n’aient pas souhaité apporter le moindre soutien à Voyager quand nous leur proposions d’effectuer des départs supplémentaires le soir depuis Saint-Martin, pour permettre les connexions tardives. Ils préfèrent faire de belles annonces avec des vols depuis Paris qui finissent souvent à Grand Case, sans possibilité de connexion le jour même vers Saint-Barth... C’est au final dommage pour l’image de l’île de Saint-Barth... Mais est-ce que quelqu’un se sent concerné par la satisfaction des touristes ou des résidents qui vont à Saint Barth ? On peut légitimement se poser la question... » écrit-il sans ambages sur la page Facebook Voyager.

 

En difficulté pour remplir ses bateaux depuis Irma, Jean-Claude de Latournerie a en effet fait appel, il y a plusieurs mois, aux socioprofessionnels de l’île pour tenter de maintenir la liaison la plus tardive entre Saint-Martin et Saint-Barth, qui part à 18h45 de Marigot. « Ils n’ont pas voulu participer. Or il faut savoir que le nombre de passagers sur ce trajet est toujours inférieur de 60 à 70 % depuis Irma », souligne-t-il. D’où l’annulation de cet horaire, hormis le samedi.

Ce 24 octobre, pour montrer que Voyager refuse d’être une ultime option de dernière minute, mais veut travailler dans une logique de soutien réciproque avec les territoires qu’elle dessert, elle a refusé d’ajouter un départ à son planning de la journée. Obligeant touristes et résidents à une nuit d’hôtel à Saint-Martin.

 

JSB 1301

Taux de change

Drapeau USA 1.131 USD Drapeau Russie 75.245 RUB
Drapeau Canada 1.495 CAD Drapeau Brésil 4.277 BRL