3.410 salariés au chômage partiel à Saint-Barth

 

 

Au 14 avril, à Saint-Barthélemy, 3.410 personnes bénéficiaient du chômage partiel, pour 514 entreprises concernées. Cela représente près de 60% de la population active (5.773 personnes selon les chiffres de l’Insee 2016) ! En termes d’heures de travail, pour notre seule île, le compte s’élève à 1,72 millions d’heures potentiellement chômées.

La grande majorité de ces demandes (78%) émanent des secteurs du commerce et réparation automobile (40%). 23% viennent de la construction, et 15% de l’hébergement et la restauration.

 

En ajoutant Saint-Martin (3.909 salariés au chômage partiel pour 808 entreprises) et la Guadeloupe (29.604 salariés au chômage partiel pour 4.434 entreprises), le montant déboursé par l’Etat au 14 avril s’élève à 4,2 millions d’euros.

 

Pour rappel, le chômage partiel consiste à ce que l’Etat prend en charge 84% du salaire net de l’employé (ou 100% pour ceux qui sont au Smic), dans la limite de 4,5 fois le Smic, durant la période d’inactivité de l’entreprise. L’employeur ne peut en aucun cas faire travailler un salarié qui est au chômage partiel, même en télétravail.

Les demandes de chômage partiel ont un effet rétroactif. Elles doivent être formulées avant le 30 avril, sur le site https://activitepartielle.emploi.gouv.fr/aparts/

En cas de besoin, la Dieccte Guadeloupe répond par mail : 971.activite-partielle@dieccte.gouv.fr