Saint-Barth perd l’un des siens

En 2008, le couple amoureux de l’île de Saint-Barth fait construire sa villa à Marigot. Vite adoptés par la population pour leur simplicité et leur discrétion, Johnny, Laeticia et leurs deux filles passent beaucoup de temps sur notre île, leur « petit coin de paradis ». Sur leurs photos de vacances qu’ils publient sur les réseaux sociaux, la famille rayonne.

Mais le rockeur était déjà venu à Saint-Barth, bien avant les années 2000. « J’étais à l’hôtel de la baie des Flamands, dans les années 70, quand je suis tombé nez-à-nez avec Johnny Hallyday et son ami Joe Dassin », se souvient Bruno Magras, proche du chanteur disparu. « Ils étaient arrivés sur un bateau qui s’appelait « Vendredi 13 ». Je n’ai plus eu de nouvelles jusqu’aux années 2000, quand il est revenu ».

Attristé, le président de la Collectivité déplore « une grande perte pour la France et en particulier pour Saint-Barth. » Sans parler de la perte d’un ami. « Chaque fois qu’il venait, il m’invitait à manger chez lui. Il est aussi venu chez moi. Le courant était bien passé entre nous ; il était guitariste, je gratte un peu moi aussi… Il m’avait invité au Stade de France, c’était une belle soirée. »

« Un rockeur à pattes de velours »

Johnny Hallyday était un habitué du Ti Saint-Barth, l’établissement de Carole Gruson, avec qui il s’était lié d’amitié. Abattue par le décès du chanteur, elle décrit « un homme qui a une grandeur d’âme, une gentillesse… Quelqu’un d’hypersensible, plein de morale, très attaché aux valeurs d’amitié, à des principes de vie. Un rockeur à pattes de velours, très touchant. »

Au mois d’août, le chanteur, qui luttait déjà contre la maladie, était venu se reposer à Saint-Barth. « Il sortait comme si de rien n’était », assure Carole Gruson. « C’est vraiment un guerrier, il avait la soif de vivre. Il était très entouré ici. » Elle gardera une image : « Nous avons fêté les 20 ans de mon fils chez lui, l’an dernier. C’est un souvenir qu’on gardera toujours, gravé. »

L’épouse de Johnny, Laeticia Hallyday, est aussi très appréciée, toujours souriante. « C’est un ange », confirme Carole. « Elle était son garde-fou, elle le protégeait, lui apportait de la stabilité et beaucoup d’amour. Sans elle, il serait parti plus tôt, c’est sûr ».

Il rêvait de chanter au stade de Saint-Jean

Johnny Hallyday a plusieurs fois chanté au Ti Saint-Barth, à l’occasion du Family Festival, en compagnie notamment de Manu Lanvin, autre habitué de l’établissement de la Pointe Milou. Avec Carole, ils avaient sollicité la Collectivité pour organiser un événement au stade de Saint-Jean. Malheureusement, l’organisation d’un tel concert était trop lourde pour notre petite île. « Il aurait vraiment voulu nous faire ce cadeau », assure Carole.

Sa venue au milieu des années 2000 a, selon elle, contribué au succès touristique de Saint-Barth l’été. « Il a fait venir beaucoup de monde, Patrick Bruel, Marc Lavoine, Jean Reno, Mathieu Chedid… C’est eux qui ont fait du mois d’août une petite haute saison à Saint-Barth. »

« La France perd un grand talent. Il est fantastique car il a su s’adapter à l’ère du temps », explique Bruno Magras, qui confie avoir envoyé ses condoléances, hier matin, à Laeticia Hallyday. « C’est un immortel, les Français auront du mal à l’oublier. Il était tombé amoureux de Saint-Barthélemy, et c’est toujours triste de perdre des gens qui aiment vraiment l’île. En repartant, au mois d’août, il m’avait dit : « On se revoit en mars »… On ne se reverra plus au mois de mars. Mais il restera inoubliable. »

Vivre pour le meilleur

Depuis l'annonce de son décès, les hommages des locaux pleuvent sur les réseaux sociaux. La société Voyager a repris ses citations les plus mémorables, et Xavier Lédée, élu territorial (Unis pour Saint-Barthélemy), a publié un joli texte. "Et si pour tout le monde c’est une journée où Noir c’est noir, nous sommes nombreux à dire haut et fort « Que je t’aime ». Gabrielle, Laura, Marie, même Diego libre dans sa tête ne sont pas Seuls aujourd’hui", écrit-il. "Je te promets que cette année difficile, nous la finirons en célébrant notre Plus beau Noël, même si tu n’es plus là pour chanter Toute la musique que j’aime et nous ferons en sorte de Vivre pour le meilleur. Tu aimais dire On a tous quelque chose en nous de Tennessee. Aujourd’hui, nous avons tous quelque chose en nous de Johnny. Il nous reste nos Souvenirs. Souvenirs de tes chansons, souvenirs de ta voix."

Sans parler de vos nombreux commentaires, sur la page Facebook du journal ou ailleurs, qui attestent de l'affection que portait Saint-Barth à Johnny Hallyday. Qui lui rendait bien. Au point d'avoir prévu son inhumation sur notre île.

JSB 1256 


Taux de change

Drapeau USA 1.109 USD Drapeau Russie 70.744 RUB
Drapeau Canada 1.462 CAD Drapeau Brésil 4.640 BRL