La légende Marius Stakelborough

97 ans à Saint-Barthélemy, dont soixante-dix derrière le comptoir du Sélect, bar emblématique de l’île qu’il a créé le 11 novembre 1949, et une vie à faire le lien entre notre île et son passé, notamment suédois. Marius Stakelborough s’est éteint le jeudi 18 juin, entouré de ses enfants.

 

Avant d’ouvrir le Sélect en 1949, Marius avait été successivement libraire, photographe, en charge de la station météo, et surtout marin. Né en 1923, il avait sillonné la mer pendant dix ans, transportant des marchandises entre les îles des Caraïbes, sur des goélettes. En 2009, il racontait dans nos colonnes son retour définitif sur terre : «Il n’y avait pas d’électricité sur l’île, mais je ne pouvais pas me résoudre à aller me coucher à 19 heures le soir ! J’ai donc proposé à mes amis marins de faire escale chez moi. Nous lisions des livres, jouions aux dominos à la lueur des lampes de kérosène, puis des lampes Coleman. C’est ainsi que nous avons débuté le Select, entre amis. » Jusqu’en 1987, le bar faisait aussi office de librairie et les élèves venaient y acheter leurs manuels scolaires. L’établissement est rapidement devenu une institution de l’île, fréquenté autant par les locaux, les voyageurs de passage, que les touristes fortunés, et qui n’a jamais perdu sa simplicité réconfortante malgré l’essor haut de gamme de Saint-Barthélemy.

 

Père de neuf enfants, Marius est aussi l’artisan du lien qui unit encore aujourd’hui son île et la Suède. Passionné par l’histoire de l’île, et la période suédoise en particulier durant laquelle ses deux grands-mères avaient vécu, il avait été élevé « Chevalier de l’ordre royal de l’Etoile Polaire » par le Roi de Suède, l’équivalent de la légion d’honneur française. Jeune, ce fils de policier est parvenu à s’offrir le premier appareil photo de l’île, qui est d’ailleurs resté le seul durant plusieurs décennies. Il est l’auteur des premières cartes postales de Saint-Barthélemy. Et depuis des années, il remplissait son petit musée privé d’objets, coupures de presse, affiches, documents, disques, photos et témoignages du passé de Saint-Barthélemy, l’ouvrant au public à l’occasion de l’anniversaire du Sélect, chaque année en novembre. Descendant d’esclaves, Marius s’était fait l’ambassadeur de la Saint-Barthélemy vraie et authentique, et le chantre de son histoire. Adoré des Suédois comme des Américains qui fréquentent l’île, Jimmy Buffet le premier, son profil atypique et souriant a fait l’objet de plusieurs documentaires, notamment « Les amis de Marius » diffusé en 2009.

 

Pour les soixante ans du bar fêtés en grande pompe cette année-là, Marius Stakelborough nous confiait : « Le temps passe trop vite. J’ai bu mon rhum. J’ai eu ma part de bonheur, mais ce qui est sûr, c’est que j’ai beaucoup travaillé pour cela. (…) Le Select a reçu des gens des cinq continents, de toutes races et de toutes conditions avec toujours la même grâce et le même respect. Le Select est mon honneur. »

 

Photo > Marius en 1969 ©Lars Edlund