Menu léger au conseil territorial de vendredi

Réunion de rentrée pour le conseil territorial de ce vendredi 14 septembre, qui se tiendra à 17 heures à l’hôtel de la Collectivité.

Pour cette séance de rentrée, cinq points à l’ordre du jour des élus.


Un contrat de 12 ans avec la Saur

Premier morceau de ce conseil territorial, la signature d’un contrat de délégation de service public (DSP) avec la Saur, seule entreprise candidate pour l’exploitation de la station d’épuration de Gustavia, le réseau de 3,3 km, les trois postes de refoulement, les 66 regards et la gestion des 328 abonnés. La Saur avait repris la gestion de l’équipement le 1er avril 2017, après un conflit entre la Collectivité et l’ancien délégataire qui avait conduit à la rupture du contrat. Cette DSP court jusqu’en 2030, avec une subvention fixée à 560.000 euros par an. Les élus devront donner leur accord pour la signature du contrat.

 

Budget 2018 réajusté

Des opérations d’investissement de la Collectivité ont été retardées, au vu d’autres devenues prioritaires. Ainsi, des sommes d’argent public doivent être soustraites du budget 2018, par exemple pour la fibre optique, la construction de la caserne des pompiers, la transition énergétique… Au total, plus de 6 millions d’euros sont retirés de la section investissement. Ils seront réinjectés dans des opérations plus urgentes : la réfection de voiries, le remplacement de la conduite principale d’eau potable, l’aménagement du bâtiment administratif de Lorient, la construction du réservoir de Public, le remboursement des licences de taxi à venir, etc.

 

Consultation du public : zéro remarque

Les habitants avaient l’occasion de faire part de leurs remarques concernant le projet d’agrandissement du dispensaire, de valorisation des ruines du fort Gustaf III, avec création d’un jardin botanique et d’une case traditionnelle suédoise, et pour réaliser le tout, une modification de la carte d’urbanisme. Le registre est resté vierge : ni résident ni association n’ont opposé d’objection ou de commentaire sur ce projet, qui peut donc être enclenché si les élus y sont favorables.

 

L’Etat paiera 27% du futur dispensaire

L’installation de la Direction territoriale de la cohésion sociale dans l’actuel dispensaire nécessite d’agrandir et réaménager le bâtiment. Pour ce projet, l’Etat financera 500.000 euros sur 1,8 million, soit 27% du projet, à travers le BOP 123, programme de soutien pour l’équipement des collectivités locales d’outre-mer. Pour obtenir cette aide, le conseil territorial devra voter le plan de financement proposé.

 

Travail des agents de la Com

De menues erreurs dans une délibération votée le 12 juillet 2018, concernant le temps de travail des agents de la Collectivité, contraignent le conseil territorial à retirer cette délibération et en adopter une ­nouvelle.

 

> Les documents de préparation du conseil territorial sont disponibles sur le site www.citoyensbh.com


JSB 1294




Taux de change

Drapeau USA 1.122 USD Drapeau Russie 70.463 RUB
Drapeau Canada 1.465 CAD Drapeau Brésil 4.218 BRL