Les chiffres clés du budget 2018 de la Collectivité

Le budget primitif pour l’année 2018 sera voté lundi soir par le conseil territorial. Avec, comme annoncé lors du débat d’orientations budgétaires, des frais liés à l’ouragan Irma, et en conséquence, peu de nouveaux projets.

Le budget primitif fixe les dépenses et recettes que prévoit la Collectivité pour l’année 2018. Il est fixé à 137,56 millions d’euros. Dont 76,642 millions seront alloués au fonctionnement, et 53,878 millions d’euros à l’investissement.

Les dépenses liées à Irma ont affecté les comptes 2017 de la Collectivité, et il en sera évidemment de même en 2018. Ainsi, la partie fonctionnement gonfle de quatre millions d’euros par rapport à l’année dernière. Si les charges de personnel sont stables, à 10,4 millions d’euros, les charges générales augmentent de 45% pour régler la facture laissée par l’ouragan. Premier poste de dépense : le traitement et l’évacuation des déchets, via la société Ouanalao Environnement. L’entretien des terrains, des réseaux et de la voirie connaît aussi une hausse. Le budget est toutefois soulagé par l’exonération de la DGC (dotation globale de compensation) accordée par l’Etat à la suite du cyclone. Cela représente un peu moins de trois millions d’euros d’économies.

La Collectivité veut du foncier

Parlons investissement. Là aussi, côté équipement, les principaux postes budgétaires sont liés à Irma (lire le tableau). A ces dépenses prévues, il faut ajouter 9,5 millions d’euros mis de côté pour les acquisitions foncières à venir. La Collectivité poursuit sa politique d’achat de terrains ; elle vient notamment d’acquérir une parcelle à Gustavia, face à l’école primaire, et compte y construire un parking. De l’exercice 2017, le « reste à réaliser » s’élève à plus de 12 millions d’euros.

Quatre projets en 2018

Les projets lancés cette année: la rénovation de la caserne des pompiers (dans l’attente d’un nouveau projet de caserne), qui inclura la construction d’un parking pour leurs véhicules. La reconstruction de l’office du tourisme sur le quai de la République, qui engloberait de nouveaux bureaux pour l’Agence territoriale de l’environnement. La construction d’ateliers techniques territoriaux, notamment pour stocker le matériel de la Collectivité à Saline ou à Saint-Jean. Un plan pour favoriser la transition énergétique sur le territoire. Enfin, la construction du centre territorial de cohésion sociale, au dispensaire, qui sera agrandi et rénové. Les travaux devraient démarrer en fin d’année.

Toutes les dépenses d’investissement sont financées par la Collectivité.

Prudence sur les recettes de cette année

Et les recettes, alors ? En 2017, elles ont connu une régression en raison du dernier trimestre mouvementé qu’a vecu l’île : 56,8 millions d’euros, somme principalement issue des impôts et destaxes, ont garni les caisses publiques. Une baisse significative principalement liée à Irma, puisque les recettes de l’année précédente atteignaient 71 millions d’euros. Pour l’année à venir, la Collectivité estime une légère diminution de ses recettes de 4 % environ.

 

JSB 1268






Taux de change

Drapeau USA 1.103 USD Drapeau Russie 70.821 RUB
Drapeau Canada 1.456 CAD Drapeau Brésil 4.602 BRL