Le débat sur les orientations budgétaires ouvert

Les recettes sont prévues à la baisse pour 2020, alors que la Collectivité poursuit d’importants programmes d’investissement sur le réseau électrique, le traitement des déchets, la voirie, le numérique. Les élus sont invités à discuter des priorités de 2020, ce vendredi au conseil territorial, lors du débat d’orientations budgétaires.

 

Les élus commencent chaque nouvelle année par le Dob, petit nom du débat d’orientations budgétaires. Une discussion qui doit définir les grands axes et les priorités du conseil territorial pour 2020, avant le vote du budget primitif en tant que tel, d’ici la fin du mois de mars.

 

L’enfouissement des réseaux EDF, priorité des priorités depuis le passage de l’ouragan Irma, doit se poursuivre à un rythme soutenu. Le programme est financé à hauteur de six millions d’euros par le Facé (Financement des aides aux collectivités pour l’électrification rurale). La Com profite de l’enfouissement pour renouveler le réseau d’eau potable et poser les fourreaux de la future fibre optique. Les premiers raccordements sont prévus avant la fin de l’année 2020 dans les quartiers Vitet, Marigot et à Gustavia.

 

Côté routes toujours, d’importants travaux sont encore à venir. Chantiers déjà entamés et qui doivent se poursuivre : la route de Lorient vers Camaruche sera refaite, ainsi que celle de Saint-Jean en direction de Petite Saline. Le second tronçon de la route entre Grand Fond et Toiny doit aussi y passer. Ensuite, viendra un projet très impactant pour la circulation : la démolition du pont devant l’Eden Rock, puis sa reconstruction. Déviations à prévoir…

 

L’année 2020 doit aussi voir l’inauguration du centre médico social, en septembre. Le clocher de l’église catholique de Gustavia, ainsi que la toiture et la charpente de la piscine territoriale, endommagés par Irma, doivent être refaits à neuf. A Gouverneur, le démarrage des travaux pour la création de la ferme pédagogique, en lieu et place du centre équestre Galops des Îles, est attendu avant la fin de l’année.

 

Autres chantiers qui doivent débuter en 2020, la construction de quatre logements à Flamands, l’aménagement de l’entrée de Gustavia et l’extension du port de commerce, l’aménagement du quai Rockefeller, ainsi que la reconstruction des anciens locaux de l’office du tourisme sur le port.

 

De nouveaux projets lancés

La construction d’une nouvelle caserne des pompiers revient à l’ordre du jour, alors qu’il était plutôt préconisé de sécuriser l’actuelle. L’étude pour la construction d’un réservoir à Lurin doit être lancée, associée à une seconde sur la réfection de la route qui relie ce quartier à Gustavia. Un travail doit être mené avec l’ARS pour l’aménagement d’un centre d’accueil de jour pour les handicapés, qui prendrait place sur le terrain de proximité de l’Anse des Cayes. Une importante étude sur le devenir du quartier Saint-Jean doit également être menée. Avec le développement des zones commerciales, le regroupement des activités sportives, et dans le futur les écoles publiques, cette étude se penchera sur la circulation dans ce quartier, mais également sur la façon d’améliorer l’écoulement des eaux pluviales, point noir de la zone. Pour finir, une enveloppe est mise en côté en cas d’opportunité d’achat de foncier.

 

Encore de gros projets à terminer et à venir donc, auxquels il faut ajouter les affaires courantes qui brûleront de l’énergie et de l’argent, notamment le déploiement de la fibre optique (2,6 millions d’euros sur l’année) ou encore la construction de la seconde usine d’incinération (7,9 millions d’euros en 2020).

 

Par conséquent, certains projets sont reportés. Citons la reconstruction de l’ancienne mairie, une énième fois : la plaque apposée sur la façade stipule : “Elle sera reconstruite à l’identique à partir de 2010” : et la réhabilitation du fond de rade de Gustavia, puisqu’il est difficile de supprimer des espaces de stationnement tant que le parking de la rue de la Paix n’est pas opérationnel.

 

Prudence sur les recettes de 2020

Côté portefeuille, la Collectivité prévoit en 2020 de maintenir le niveau de ses dépenses de fonctionnement, à 47,5 millions d’euros. Et se montre très prudente sur l’évolution de ses recettes. Elle prévoit une baisse de 10% sur toutes ses taxes locales par rapport à 2019, soit un total de 57,9 millions. Une prévision plutôt pessimiste : pas de raison, avec les nouvelles ouvertures d’hôtels, et les nombreux projets de construction en cours, que la taxe de séjour ou les droits de quai chutent d’autant, a priori. Mais prudence est mère de sûreté.

 

 

L’ordre du jour complet

 

RESSOURCES HUMAINES

1/ Adhésion au CNAS dans le cadre des prestations sociales pour le personnel territorial.

2/ Actualisation des cycles de travail du Service Territorial d’Incendie et de Secours (STIS) de la Collectivité de Saint-Barthélemy.

3/ Modification du tableau des emplois de la Collectivité de Saint-Barthélemy.

 

AFFAIRES ADMINISTRATIVES

4/ Approbation et autorisation au Président à signer un avenant à la convention tripartite 2015-2019 relative à la gestion de l’Ehpad Louis-Vialenc.

5/ Autorisation au Président à signer l’avenant n° 1 au contrat de délégation

de service public pour la gestion du service assainissement collectif

passé avec la SAUR.

6/ Autorisation au Président à signer l’avenant n° 2 au contrat de délégation

de service public pour la distribution d’eau potable passé avec la SAUR.

7/ Procédure de classement et renouvellement de classement des hôtels - Modification de la délibération n° 2013-041 CT.

 

AFFAIRES JURIDIQUES

8/ Adoption du guide et du règlement intérieur de la Commande Publique.

9/ Création de la Commission d’Achat Public et adoption de son règlement intérieur.

10/ Modification du règlement intérieur de la Commission d’Appel d’Offres.

 

AFFAIRES BUDGÉTAIRES

11/ Débat sur les orientations budgétaires pour l’année 2020.

12/ Demande d’avance sur la subvention 2020 du Comité Territorial du Tourisme de Saint-Barthélemy.






Journal de Saint-Barth N°1361 du 06/02/2020

Art Week
Débat d'orientations budgétaires
Disparition de France Antilles