Friction entre Marie-Angèle Aubin et Nicole Gréaux

Lors du conseil territorial vendredi soir, Marie-Angèle Aubin a annoncé sa démission du poste de présidente de la commission des affaires scolaires. C’est Nicole Gréaux qui a conduit le débat sur le retour des écoliers à la semaine de quatre jours, quelques minutes plus tôt.

« Je n’ai pas pris la parole car je n’ai pas été invitée à cette réunion de travail », a expliqué Marie-Angèle Aubin, « et certaines réunions ont même été organisées sans que j’en ai été avisée. » La vice-présidente s’est sentie, depuis des semaines, mise au ban de ses fonctions au profit de Nicole Gréaux, première vice-présidente et enseignante au collège. Il est vrai que c’est cette dernière qui se charge en général de répondre aux questions sur l’école et l’enseignement. C’est également elle qui a assuré les visites du ministre de l’Education nationale Jean-Michel Blanquer, puis du recteur de l’Académie Mostafa Fourar, lors de leurs venues respectives dans nos établissements.

«Nicole étant quasiment chaque jour en Collectivité, elle a signé des documents à la place de la présidente de la commission, qui s’est sentie mise à l’écart », résume Bruno Magras. « J’ai signé au nom du président, car c’était une affaire urgente », ajoute Nicole Gréaux. « Sans m’en informer. Enfin bref… » Amère, Marie-Angèle Aubin conclut : « Je n’ai plus rien à faire à la présidence. Je peux rester dans la commission affaires scolaires, mais si d’autres élus veulent prendre ma place, je la laisse. » Le nouveau président de la commission affaires scolaires sera désigné lors du prochain conseil territorial.


JSB 1278


Journal de Saint-Barth N°1278 du 09/05/2018

Cancer : surveillez votre peau
Conseil territorial
Tribunal

Taux de change

Drapeau USA 1.119 USD Drapeau Russie 71.879 RUB
Drapeau Canada 1.502 CAD Drapeau Brésil 4.331 BRL