Le don posthume de Valentin à l’association Saint-Barth Handicap

> Mardi, les représentants de l’association Saint-Barth Handicap ont récupéré le véhicule chez FBM qui s’en est occupé gratuitement, et ont signé le contrat d’assurance offert par Allianz. Le véhicule adapté de Valentin, décédé en 2017, peut démarrer une seconde vie et rendre service aux personnes à mobilité réduite vivant sur l’île. 

  

Le véhicule adapté aux fauteuils roulants qu’utilisait Valentin, décédé il y a près de deux ans, vient d’être offert à l’association Saint-Barth Handicap. Un grand facilitateur pour toutes les personnes à mobilité réduite qui vivent sur l’île.

 

C’est un véhicule noir pas si grand que ça, acheté et aménagé pour environ 40.000 euros par Henry-David et Magali Grossard, pour leur fils Valentin. Ce dernier, atteint d’une myopathie, est décédé lors d’un accident en novembre 2017, à l’âge de 23 ans. C’est en son nom que ses parents ont tenu à faire don du véhicule adapté à l’association Saint-Barth Handicap. « C’est grâce à lui que nous nous sommes installés à Saint-Barth en 2015, c’était son rêve de vivre dans une île, malgré toutes les difficultés que ça posait pour son handicap », rappelle son père. « Valentin a en quelque sorte ouvert la voie. »

Le van a été rénové et a passé son contrôle technique gracieusement, grâce au concours de FBM. Saint-Barth Assurances, dirigée par Henry-David Grossard, prend en charge les frais d’assurance.

Concrètement, il permettra aux personnes à mobilité réduite membres de Saint-Barth Handicap de sortir de chez elles. Et notamment pour participer aux ateliers proposés par l’association, à la piscine, au stade ou ailleurs ; de se rendre à des rendez-vous médicaux ; et pourquoi pas, simplement, de faire un tour de l’île en voiture, une promenade, ou encore d’aller profiter d’une baignade en mer grâce aux rampes installées sur certaines plages. « On cherche un véhicule de ce type depuis très longtemps », commente Loïc Romeuf, président de l’association, ravi de ce cadeau. « Quand ils sont petits, ça va, mais après… On a des adhérents qui refusent des soins car ils ne peuvent pas se déplacer. »

 

Six adhérents en fauteuil roulant sont déjà prêts à profiter du véhicule, qui leur facilitera grandement la vie. Mais les membres de l’association sont convaincus qu’avec le bouche-à-oreille et un peu de communication, les bénéficiaires seront plus nombreux à se manifester. « Cela peut créer des envies. Ce genre d’outils permettra à des gens de sortir de chez eux, et participer à des ateliers qui sont un moyen d’inclusion, en dehors du cadre des soins. » Il servira également à répondre aux demandes régulières de touristes handicapés.

 

> Infos et contacts via la page Facebook “Association St Barth Handicap”.

 




Journal de Saint-Barth N°1345 du 10/10/2019

Layla Berry élue Miss
Rebondissements au cimetière de Lorient
Saint-Barth Handicap