Saint-Barth - Arc de la Caraïbe caribeen

La Caraïbe en bref

Guadeloupe.
Demande de billets d’avion plafonnés à 500 euros entre l’Outre-mer et l’Hexagone

Les prix des billets d'avions, qui ne cessent d'augmenter depuis un an, doivent être plafonnés selon les parlementaires de Guadeloupe. Ceux-ci, comme le rapportent nos confrères de Guadeloupe 1ère, interpellent le gouvernement à ce sujet. Le député de la 4ème circonscription, Elie Califer, milite pour l’instauration d’un « tarif résident », à l'instar de ce qui existe au bénéfice des Corses. Face à cette situation et aux augmentations récentes qui « fragilisent encore davantage le principe de la continuité territoriale déjà mis à mal avant la crise sanitaire et la guerre en Ukraine », les parlementaires de Guadeloupe sont donc montés au créneau. Il s’agit des députés Olivier Serva, Max Mathiasin, Elie Califer et de la sénatrice Victoire Jasmin. Ces élus demandent la mise en place d’un dispositif de plafonnement du prix des billets d’avions, en classe économiques, sur 6 mois, à hauteur de 500 euros pour l’ensemble des territoires d’Outre-mer. Des élus d’autres territoires d’outre-mer, comme la Réunion, ont formulé des demandes similaires.

Guadeloupe/Martinique.
Création de deux groupements d’intérêt public anti-sargasses

Lors du comité de pilotage extraordinaire sur le plan national de lutte contre les sargasses, présidé par Jean-François Carenco, ministre délégué aux outre-mer, le 1er août 2022, il a été décidé de mettre en place dès l’automne 2022 un opérateur unique de gestion par territoire pour concentrer les moyens de réponse au phénomène des sargasses et permettre plus de souplesse dans l’allocation des ressources publiques. La création d’un « Service public anti-sargasses » a donc été acté. Les deux collectivités régionales -Région Guadeloupe et Collectivité territoriale de Martinique- ont opté pour la formule d’un Groupement d’Intérêt Public (GIP), chacun dans le champ géographique de leur territoire. Les GIP ont pour missions prioritaires de coordonner (par une programmation pluriannuelle, la mise en œuvre des opérations de prévention, de ramassage, de stockage et de valorisation), d’être l’interlocuteur unique des partenaires financiers et institutionnels et de recueillir et diffuser l’ensemble des données relatives à la prévention, à la recherche et à la coopération régionale. Les actions mises en œuvre par les GIP seront soutenues par les crédits du Plan national de lutte contre les sargasses 2022-2025. Une enveloppe mutualisée est prévue par la loi de finances pour 2023 à hauteur de 5 millions d’euros annuels sur la période, qui financeront les actions décidées par les membres des deux GIP.  Ces financements seront complétés par les fonds européens d’intervention dont les collectivités territoriales sont « autorités de gestion », par les crédits de l’Ademe pour la recherche et la valorisation et toutes autres contreparties à venir. En Guadeloupe, le GIP baptisé « SARGIP » sera constitué de l’Etat, de la région, du département et de la CCI de la Guadeloupe. Par ailleurs, ils s’orientent vers la création d’un syndicat mixte ouvert qui regroupera les collectivités impactées par le phénomène qui en sera son bras opérationnel. En Martinique, le GIP Baptisé "Service Public Anti-Sargasses de Martinique » sera constitué de l’Etat, de la collectivité territoriale de Martinique et des trois EPCI dont les communes-membres sont impactées par le phénomène.

Antigua-et-Barbuda.
A la chasse au poisson-lion

Vendredi 18 et samedi 20 novembre, le ministère du tourisme d’Antigua organise le Lionfish tournament. Parrainé par la Elkhorn Marine Conservancy locale et la Lionfish University basée en Californie, l’épreuve se terminera par un festival à Nelson's Dockyard le samedi soir. Le Caribbean National Weekly explique que poisson-lion - ou rascasse volante - est « un poisson envahissant » qui se fraie un chemin à travers les populations de poissons indigènes sur les récifs coralliens de l’Ouest de l'océan Atlantique. « Antigua est une île magnifique et notre économie et nos habitants dépendent de nos récifs, indique la coordinatrice de l'événement, Martha Watkins-Gilkes. Nous avons la responsabilité particulière de protéger nos ressources marines, non seulement pour notre plaisir et celui des visiteurs de notre île, mais pour les enfants de demain. Le derby nous aidera à protéger les récifs en éliminant le poisson-lion et le festival nous permettra d'éduquer les citoyens sur l'importance de soutenir et de protéger notre écologie marine. » Avec plus de 37.000 dollars à gagner de prix, le tournoi récompensera les chasseurs de poisson-lion pour le plus grand et le plus petit poisson-lion capturé.

Grenade.
Confirmation du soutien à la Palestine

Lors d’une cérémonie au cours de laquelle la gouverneure générale de la Grenade, Dame Cecile, recevait les lettres de créance de l’ambassadrice palestinienne Linda Sobeh Ali, elle a renouvelé le soutien apporté à la Palestine. « La Grenade, en tant que membre de la Communauté des Caraïbes, réitère sa position selon laquelle la situation israélo-palestinienne ne peut être résolue que par des moyens pacifiques et réaffirme son soutien à une solution à deux États, les peuples d'Israël et de Palestine vivant dans des pays indépendants, dans des frontières sûres et internationalement reconnues conformément aux résolutions pertinentes du Conseil de sécurité des Nations Unies », a ainsi déclaré la gouverneure. Des propos rapportés par le Caribbean National Weekly. La Grenade est l'un des 138 membres des Nations Unies à reconnaître l’Etat de Palestine et à établir des relations diplomatiques avec lui. Ce, depuis 2013. Cependant, il n'a pas encore nommé d'ambassadeur auprès de l'État de Palestine qui a depuis 2012 un statut d'État non-membre observateur aux Nations unies.

Bahamas.
A 100 millions de dollars, un complexe hôtelier ne trouve pas preneur

Le Grand Lucayan Resort, vaste complexe hôtelier de Freeport, est une épine qui s’enfonce de plus en plus profondément dans le pied du gouvernement des Bahamas. En effet, selon un article du Caribbean National Weekly, la vente annoncée depuis le mois de mai dernier par le premier ministre Chester Cooper a officiellement capoté lundi dernier. C’est la Lucayan Renewal Holdings Limited, organe créé spécialement pour vendre la propriété, qui l’a annoncé. Prix de la vente : 100 millions de dollars. L’acheteur qui était sur les rangs, Electra America Hospitality, a préféré se retirer. Le promoteur s'était engagé à réaménager la station pour 300 millions de dollars. Chester Cooper avait alors déclaré qu'Electra créerait 2.000 emplois dans la construction et 1.000 emplois permanents. En mars 2020, le gouvernement avait déjà signé des accords avec la Royal Caribbean Cruise Lines et le groupe ITM. Ils avaient également promis d'investir plus de 300 millions de dollars dans le réaménagement de la propriété et la construction d'un port de croisière. La crise sanitaire avait compromis ces accords.

Sainte-Lucie.
Vers une couverture santé universelle

Selon le St. Lucia Times, qui reprend un communiqué du ministère de la Santé de Sainte-Lucie, le gouvernement entend lancer une étude destinée à mettre en place dans un avenir proche une couverture santé universelle. L'objectif est bien entendu de rendre les soins plus accessibles à tous les segments de la population et de faciliter un système de soins de santé plus inclusif. Cela comprend la gamme complète des services de santé essentiels, de la promotion de la santé à la prévention, au traitement, à la réadaptation et aux soins palliatifs.

Saint-Kitts-et-Nevis.
Sauvetage en plein vol par le premier ministre

Le Saint-Kitts Observer relate un incident survenu sur un vol en provenance de Miami et à destination de Basseterre. Le premier ministre, Terrance Drew, qui accessoirement est médecin de profession, a porté secours à un passager qui se trouvait mal. Selon l’article, l’homme a d’abord fait un malaise avant que son état présente des complications et qu’il sombre, inconscient. L’agent de bord avait sollicité l'aide de toute personne à bord ayant des connaissances médicales. Terrance Drew, formé à Cuba et aux Etats-Unis, a naturellement répondu. Le patient a finalement été réanimé. Il a depuis été transféré dans un établissement spécialisé. « Ma vie est une vie de services », a commenté le premier ministre de Saint-Kitts.

Iles Vierges britanniques.
Un permis de conduire en ligne

Selon un article du Virgin Islands Daily News, les résidents des Iles Vierges britanniques peuvent désormais obtenir le renouvellement de leur permis de conduire en ligne. De nouveaux logiciels vont ainsi faciliter leurs démarches, assure le ministre des Communications et du Travail, Kye Rymer. « Le système comprend de nouvelles imprimantes, des scanners d'empreintes digitales, des tampons de signature et des caméras de rallye, qui rendent le processus de renouvellement plus facile et plus efficace », a-t-il insisté.

Jamaïque.
Premier vol direct depuis la République dominicaine

A Kingston, l’aéroport international Norman Manley a accueilli dimanche dernier son premier vol direct en provenance de la République dominicaine. C’est la compagnie Arajet qui a effectué le vol inaugural de cette liaison qui sera effective deux fois par semaine, les lundis et vendredis. Arajet proposera des places à moins de 300 dollars pour aller de Kingston à Saint-Domingue.

Saint-Vincent-et-les-Grenadines.
Les abeilles en danger

Selon le St.Vincent Environment Fund, les abeilles et autres insectes pollinisateurs souffrent de l’utilisation des pesticides dans l’agriculture, des aménagements paysagers inopportuns et d’une urbanisation accrue. Rien de bien nouveau sous le soleil mais cette remarque a été suivie d’observations de la part de Louise Mitchell, directrice exécutive du Fonds. « Je pense que nous avons tous remarqué une augmentation de la présence des abeilles et des papillons depuis l'interdiction de la pulvérisation aérienne », a-t-elle déclaré lors du Congrès de l'apiculture des Caraïbes. Elle a également insisté sur le fait que l'utilisation fréquente du malathion chimique (produit hautement toxique et interdit au sein de l’Union européenne) pour lutter contre les maladies transmises par les moustiques « pourrait bien annuler certains des avantages obtenus par l'interdiction de la pulvérisation aérienne des bananes ». Elle a souligné la réduction des insectes « bénéfiques » tels que les libellules, les Espagnols Jack (guêpes en papier), les coccinelles, les papillons et les abeilles. « Ils étaient sans doute tous plus répandus dans notre enfance et leur disparition a un effet d'entraînement à travers tout l'écosystème », a martelé Louise Mitchell.

 

Journal de Saint-Barth N°1494 du 17/11/2022

St Barth Cata Cup
Ultimatum des marins-pêcheurs
Piteå Day

Taux de change

Drapeau USA 1.045 USD Drapeau Russie
Drapeau Canada 1.406 CAD Drapeau Brésil 5.451 BRL