La Caraïbe en bref

Saba/Aruba/Curaçao/Bonaire/St-Eustache/St-Maarten.
Naissance d’une alliance hospitalière des îles néerlandaises
La décision a été prise lors d’un congrès dédié à la santé qui s’est tenu en décembre (du 8 au 10) à Sint-Maarten et a obtenu la semaine dernière le soutien des ministres et des secrétaires d’Etat à la santé des six îles du Royaume néerlandais. Dans un article, le Saba News annonce la création de l’Union néerlandaise pour une alliance hospitalière des caraïbes en 2022. L’alliance englobe des domaines de coopération tels que les soins hospitaliers de base assurés par les spécialistes, les consultations de coordination structurelles régulières, le financement durable, le personnel et l’éducation, la gouvernance de la coopérative, les achats communs et les références médicales. Les hôpitaux concernés (Curaçao Medical Center, Horacio Oduber Hospital à Aruba, St.Maarten Medical Center et Mariadal Foundation à Bonaire) doivent présenter les conclusions du congrès à leur conseil de surveillance. Curaçao et Aruba devront rédiger des accords de coopération interne avec l’autre institut de santé de leur île. Pour Curaçao, il s’agit de l’Advent Hospital et pour Aruba de l’Institut médical San Nicolas IM-SAN. Tous les établissements qui étaient présents au sommet de Sint-Maarten entreront simultanément dans la coopérative, à l’exception du Saba Cares et de la St.Eustatius Health Care Foundation.

Saint-Vincent-les-Grenadines.
Fin de mandat au Conseil de sécurité des Nations unies
Les cinq membres non permanents de l’Organisation des Nations unies qui ont siégé au Conseil de sécurité en 2020 et 2021 (L’Estonie, le Niger, la Tunisie, le Vietnam et... Saint-Vincent-et-les Grenadines) vont céder leur place. Leur mandat a donc pris fin en ce début d’année 2022 et ce sont le Gabon, le Ghana, le Brésil, l’Albanie et les Emirats arabes unies qui intègrent pour deux ans le Conseil de sécurité. L’action de Saint-Vincent-les-Grenadines a été saluée par la France dans un communiqué officiel.

Haïti.
Le premier ministre échappe à une tentative d’assassinat
Dimanche 2 janvier, le premier ministre d’Haïti, Ariel Henry, a échappé à une tentative d’assassinat dans la ville des Gonaïves, à 150 kilomètres de Port-au-Prince. Selon un article du Nouvelliste, Ariel Henry était présent en la cathédrale des Gonaïves à l’occasion des célébrations des 218 ans de la fête nationale. Le premier ministre et l’ensemble des officiels présents à la cérémonie ont été contraints de prendre la fuite, au beau milieu d’une fusillade entre la police et des groupes armés. Fin décembre, des groupes de citoyens et membres de bandes armées des Gonaïves, troisième plus grande ville du pays où la déclaration d’indépendance d’Haïti a été signée le 1er janvier 1804, avaient violemment exprimé leur opposition à la venue du premier ministre. « Je savais que je courais ce risque, a confirmé Ariel Henry. Mais on ne peut pas accepter que des bandits de quel que milieu qu’ils soient, pour des raisons bassement pécuniaires, veuillent faire du chantage à l’État. » Les gangs ont demandé de l’argent en échange d’une visite sans attaque aux Gonaïves. Pour mémoire, le président haïtien Jovenel Moïse a été assassiné dans sa résidence par un commando armé le 7 juillet 2021.

Barbade.
108 candidats désignés pour les élections anticipées
Le Caribbean National Weekly rapporte que les deux principaux partis politiques (le Parti travailliste - au pouvoir - et le Parti travailliste démocratique) de la Barbade ont nommé 60 candidats pour se présenter aux élections générales anticipées du 19 janvier prochain. Cinq autres partis politiques et neuf indépendants présenteront aussi des candidats. Au total, ils seront 108 à briguer les 30 sièges que compte le Parlement. Lors des dernières élections, le Parti travailliste a raflé les 30.

Jamaïque.
La banque centrale prête à lancer sa cryptomonnaie
Dans le cadre d’un projet pilote, la Banque centrale de la Jamaïque a frappé 230 millions de dollars jamaïcains (1,5 million de dollars étasuniens) en CBDC (Central Bank Digital Currency, soit la monnaie numérique de la banque centrale) pour les émettre à l’intention des institutions de dépôt et des prestataires de services de paiement, qui ont été autorisés le 9 août 2021. Selon un article du site Alchimy Info, la banque centrale a ensuite émis pour un million de dollars jamaïcains de monnaie numérique aux employés du département bancaire. Le 29 octobre, la banque a également émis pour 5 millions de dollars de CBDC à la National Commercial Bank, l’une des plus grandes institutions financières de la Jamaïque. Celle-ci a été le premier fournisseur de porte-monnaie dans le projet pilote CBDC de la Jamaïque, qui a recruté 57 clients, dont quatre petits commerçants et 53 consommateurs. Les clients ont pu effectuer des transactions interpersonnelles, des transactions en espèces et des retraits. La Banque centrale de la Jamaïque a choisi la société irlandaise de sécurité cryptographique eCurrency Mint comme fournisseur de technologie pour son projet. Cette société est connue pour sa participation au développement de la cryptomonnaie dans plusieurs pays, dont le Sénégal.

Grenade.
Des événements de voile et de pêche prévus pour 2022
Malgré une crise du Covid-19 qui persiste, l’île de la Grenade annonce d’ores et déjà la tenue d’une série d’événements festifs et sportifs pour l’année 2022. La saison débutera par le 52e tournoi « Republic Bank Spice Island Billfish » qui se déroulera du 25 au 29 janvier 2022 au Grenada Yacht Club. L’épreuve a commencé en 1964 pour les amateurs de pêche. Suivra le premier événement de voile avec la Grenade Sailing Week, du 27 au 30 janvier au Yacht Club de Petite Calivigny, la Course transatlantique Royal Ocean Racing Club qui réunit une flotte de multicoques et de monocoques au départ de Puerto Calero (Las Palmas) le 8 janvier pour une arrivée prévue le 29 janvier, puis la deuxième édition du Viking Explorers Transatlantic Rally (fin janvier/début février 2022), course familiale avec un maximum de 25 bateaux. « Nous avons eu une interruption d’événements sur l’île en raison de la pandémie et nous sommes ravis d’accueillir à nouveau la communauté de la voile », a déclaré Petra Roach, présidente du Comité du tourisme de Grenade.

Antigua-et-Barbuda / Saint-Kitts.
Air Canada ne suspend pas ses vols
Voilà ce qu’il se passe lorsqu’une information erronée est relayée sur internet. En début de semaine, un communiqué de la compagnie Air Canada a été repris par plusieurs internautes, suivis par des « médias » et autres titres de presse en ligne. Le document, officiel, annonce une suspension des vols de la compagnie à destination du Mexique et de la Caraïbe pendant une durée de 90 jours à compter du 31 janvier. Emoi du ministre du tourisme d’Antigua-et-Barbuda, Charles Fernandez, qui déclare mardi s’inquiéter des effets d’une telle décision. Même réaction de son homologue de Saint-Kitts-et-Nevis, Lindsay Grant. Dans le même temps, le Jamaica Observer se fend d’un article pour annoncer la - mauvaise - nouvelle à ses lecteurs. Le seul problème est que le fameux communiqué à l’origine de la polémique date, en réalité, de 2020. En effet, l’annonce était effectivement officielle et concernait une suspension des vols à compter du 31 janvier... 2021. « Votre information est obsolète et date d’un communiqué de presse de janvier 2021 », a précisé Air Canada par le biais de son compte Twitter.

Cuba.
Des liaisons aériennes vers la Jamaïque, les Caïmans, les Bahamas et Trinidad
Pendant tout le mois de janvier, Cuba annonce proposer des liaisons aériennes vers les îles Caïmans, la Jamaïque, les Bahamas et Trinidad. L’île se positionne donc comme une plaque tournante au sein de la Caraïbe, comme une alternative aux transits par les Etats-Unis, notamment pour les voyageurs de la région qui volent d’île en île. Bahamas Air volera tous les lundis et vendredis entre Nassau et La Havane mais aussi tous les mercredis et dimanches entre Nassau et Holguin, à Cuba. Chaque samedi, les Jamaïcains pourront voler entre La Havane et Kingston sur Intercarribean. De son côté, la Caribbean Airlines effectuera des vols entre La Havane et Port of Spain (Trinidad). Enfin des vols entre La Havane et Grand Caïman seront planifiés tous les vendredis et les dimanches.

Sainte-Lucie.
3,9 milliards de dettes pour commencer 2022
Lors du traditionnel discours à la nation, dimanche 2 janvier, le premier ministre de Sainte-Lucie, Philip J. Pierre, indique que Sainte-Lucie est entrée en 2022 avec d’innombrables dettes. « Nous commençons 2022 avec les effets négatifs du Covid et le fardeau de la dette souveraine qui s’élève à plus de 3,9 milliards de dollars », a-t-il déclaré. « Sans oublier plus de 500 millions de dollars d’autres engagements de dette », a renchérit le ministre des finances, du développement économique et de l’économie des jeunes. Ce dernier a également évoqué la question de l’hôpital Saint-Jude, inachevé, et le projet de réaménagement de l’aéroport international de Hewannorra. Deux chantiers dont les coûts dépassent de loin les budgets initialement programmés. « Remettre de l’ordre dans nos finances publiques exigera une cohérence des politiques, de la communication et des consultations stratégiques pour une mise en œuvre efficace », a insisté le premier ministre. Il a également souligné l’importance de procéder à « l’élimination de la corruption, d’imposer une transparence et assumer nos responsabilités afin d’obtenir de meilleurs résultats économiques pour notre nation et notre économie. » Le changement à Sainte-Lucie, c’est donc pour 2022.

Journal de Saint-Barth N°1454 du 06/01/2022

Le retour du Couvre-feu
38e édition du Festival de musique /