La Caraïbe en bref

Dominique.
Un aéroport international en construction
Depuis le 9 juin dernier et la signature d’un contrat d’un milliard de dollars entre le gouvernement de la Dominique et Montreal Management Consultant Establishment (MMCE), les travaux du futur aéroport international érigé dans le village de Wesley progressent. Selon les propos du premier ministre, Roosevelt Skerrit, rapportés par le Dominica News Online, « les bureaux du site sont en cours de construction, le laboratoire est pratiquement terminé et tout l'équipement nécessaire est sur l'île ». L’aéroport, dont le financement est également assuré en partie par la République populaire de Chine (sans que le montant ou les moyens de l’aide apportée ne soient dévoilés), devrait être opérationnel en 2025. Selon le site NTL International, quatre « grandes compagnies aériennes » européennes et étasuniennes se sont déjà positionnées pour y atterrir dans les prochaines années.

Barbade.
Après la République, un musée de l’esclavage
Le premier ministre de la Barbade, Mia Mottley, a annoncé la création du Barbados Heritage District. Il s’agira d’un ensemble qui comprendra un mémorial, un grand institut de recherche mondial et un musée situé à Newton Plantation, juste à la périphérie de Bridgetown. Le site aura vocation à raconter avec précision l'impact historique et contemporain de l'esclavage sur la Barbade et sur la vie des personnes, des cultures et des nations de l'hémisphère occidental. « À la suite de la transition de la Barbade vers la République parlementaire, le district du patrimoine servira également de pierre angulaire et de catalyseur pour le développement continu de l'identité indépendante, de la culture et de la place de la Barbade sur la scène mondiale », a déclaré Mia Mottley. L'inauguration est prévue pour le 30 novembre 2022, à l'occasion du premier anniversaire du statut de la Barbade en tant que République.

Sainte-Lucie.
Sur les traces républicaines de la Barbade
Une chose est sûre, c’est que le changement de statut de la Barbade donne des idées à - presque - toute la Caraïbe. Après le premier ministre de Saint-Vincent-les-Grenadines, c’est un ancien premier ministre de Sainte-Lucie, Kenny Anthony, qui appelle le gouvernement de l’île à s’engager sur les traces de la Barbade, qu’il encense : « Au cours des dernières années, la Barbade a réalisé l’impensable en franchissant deux étapes constitutionnelles : larguer le Conseil privé pour adopter la Cour de justice des Caraïbes (CCJ), puis remplacer la monarchie britannique par un président républicain. » Une présidente, en l’occurrence, en la personne de Sandra Mason. « Nous avons ridiculisé la Barbade chaque fois que nous en avons eu l'occasion en disant qu’il n'y avait aucun espoir pour la « Petite Angleterre ». Pourtant, parmi les nations de la région, la Barbade a été la plus courageuse », a aussi commenté Kenny Anthony, qui se demande dans un article du Caribbean National Weekly si l’actuel gouvernement de Sainte-Lucie saurait faire preuve du même courage. D’autant que, comme le souligne notre confrère, le Parlement dispose désormais de la majorité des deux tiers qui lui permettrait de prendre des décisions visant à faire évoluer la Constitution.

Saint-Kitts-et-Nevis.
Pas d’interdiction de voyage pour les pays d’Afrique
Contrairement à certains de ses homologues du Caricom, le gouvernement de Saint-Kitts a déclaré qu’il n’imposera pas une interdiction de voyager aux ressortissants de pays africains où a été découvert le nouveau variant du coronavirus, baptisé Omicron. Le premier ministre, Timothy Harris, a indiqué mercredi dernier devant le Parlement que son administration suivrait les conseils donnés par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) de n'imposer aucune restriction de voyage à l'Afrique du Sud, où le variant a été signalé pour la première fois. Plusieurs pays de la Caricom, notamment Trinidad-et-Tobago, la Jamaïque et les Bahamas, se sont joints au Royaume-Uni, aux États-Unis et à d'autres pour imposer une interdiction de voyager aux passagers en provenance de plusieurs pays africains tels que l'Afrique du Sud, le Mozambique et le Zimbabwe. « Nous suivrons les préconisations de l'Organisation mondiale de la santé qui recommande aux pays de continuer à mettre en œuvre des mesures de santé publique efficaces pour réduire la circulation globale du Covid-19, en utilisant une analyse des risques et une approche scientifique», a insisté le premier ministre, qui a ajouté : « Nous voulons encourager tous ceux qui en sont capables à se faire vacciner. Nous réitérons notre appel à ceux qui sont en première ligne : nos infirmières, nos médecins, nos policiers et les forces de défense. » Pour mémoire, Saint-Kitts-et-Nevis a enregistré 28 décès et 2 786 infections dues au Covid depuis mars 2020.

Porto-Rico.
La future Mecque de la production cinématographique?
Selon un article de La Prensa Latina, Porto-Rico serait en passe de devenir la Mecque de la production cinématographique hollywoodienne. Ce territoire étasunien a d’ores et déjà accueilli 72 productions depuis 2019. Ce qui représenterait environ 1,1 milliard de dollars en terme d’activité économique. D’après le journaliste, Alfonso Rodriguez, 9.600 emplois ont directement été créés grâce à ces productions. Selon le directeur du Programme de développement de l'industrie cinématographique de Porto Rico (PDIC), Rosi Acosta, l’île a un climat privilégié pour le tournage toute l'année. Les autorités portoricaines ont pour objectif d'attirer des sociétés de production cinématographique du monde entier, y compris d'Europe, bien que les sociétés basées aux États-Unis soient leur priorité en raison de leur taille, de leur proximité et de leur cadre juridique commun. Détail d’une importance cruciale, la fiscalité. En effet, les incitations fiscales offertes aux productions cinématographiques comprennent un crédit d'impôt équivalant à 40% des paiements effectués aux entreprises et aux particuliers résidant à Porto Rico. Un crédit d'impôt supplémentaire de 15 % sur la production est disponible pour certains contrats de coproduction signés avec une société portoricaine. Ou comment mieux comprendre l’attrait soudain pour les tournages dans la Caraïbe. Notamment pour quelques chefs-d’œuvres du septième art tel que « Fast and furious 5 ».

Haïti.
Soutien de la Bid pour assurer la sécurité alimentaire des ménages ruraux
La Banque interaméricaine de développement (Bid) vient d’approuver un financement (non remboursable) de 60 millions de dollars pour améliorer la sécurité alimentaire des ménages ruraux en Haïti. Notamment les agriculteurs, les pêcheurs, les marchands de fruits de mer et les travailleurs ruraux du pays. Selon un article du Caribbean National Weekly, le projet favorisera la productivité rurale et la connexion aux marchés ruraux. La Bid n’est pas la seule à mettre la main à la poche puisque le projet sera cofinancé avec 18,3 millions de dollars issu du Programme mondial pour l'agriculture et la sécurité alimentaire (GAFSP). Le programme a également pour objectif de soutenir l'adoption des technologies agricoles modernes par les agriculteurs grâce à une assistance technique. Le but étant de tendre vers l'amélioration de la disponibilité alimentaire par le biais d’une production accrue et un meilleur accès à la nourriture. Les agriculteurs auront la possibilité de choisir parmi différentes options technologiques. Le programme aidera également environ 65 associations de pêcheurs et de commerçants à adopter des pratiques durables. Ces associations pourront également acquérir des bateaux, des moteurs, des équipements de conservation du poisson et de transformation grâce à des subventions spécifiques.

Cuba.
Un hôtel LBGT mais pas de mariage pour tous
TV5 Monde relate l’ouverture du premier hôtel LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres) à Cayo Guillermo, un îlot de la province de Ciego de Avila (est). Il avait été inauguré en décembre 2019, mais a dû très vite fermer en raison de la pandémie de coronavirus. Encouragé par la baisse des cas, Cuba a rouvert ses portes au tourisme international le 15 novembre. Ce qui a permis à l'hôtel d'accueillir ses premiers touristes. Si le mariage « pour tous » n’est pas entré en vigueur à Cuba, le gouvernement étudie la possibilité de modifier le Code de la famille. Une commission législative se penche actuellement sur le sujet pour inclure le mariage entre personnes du même sexe, a expliqué à l'AFP Marlis Delgado, responsable des ventes de l'hôtel LGBT, le Gran Muthu Rainbow. Le texte devrait être approuvé au Parlement en fin d'année puis soumis à référendum en 2022.

Dominique.
Il ne réclame pas les 110.000 dollars gagnés à la loterie
Selon le Dominica News Online, un citoyen légèrement étourdi vient de passer à coté d’un joli gain à la loterie. De quoi se taper la tête contre les murs pendant un petit bout de temps. En effet, depuis cinq mois, la loterie nationale invite les différents gagnants à se manifester afin de récupérer leurs gains. Ceux-ci expiraient le 4 décembre. Et bien, un Dominicain qui avait remporté 110.000 dollars a oublié de se présenter. « À l'époque, le jackpot était de 220.000 dollars et a été remporté entre la Dominique et Sainte-Lucie, a expliqué le directeur des ventes et du marketing de la loterie nationale, Ken George. Le gagnant de Sainte-Lucie a réclamé le prix de 110.000 dollars alors que le prix non réclamé pour la Dominique restait toujours en attente.» Le directeur a précisé que la somme non récupérée sera ajoutée aux fonds non réclamés puis restitués à d’autres joueurs sous forme de prix en argent ou de prix spéciaux. Elle servira également au financement de tirages de bonus, d'attribution de prix dans des promotions spéciales et d'ajouts aux futurs jackpots. L’étourderie des uns fait la richesse des autres, en somme.

Floride.
Caribbean Food & Rum Festival à Fort Lauderdale
Ce dimanche, le Arts Park de Young Circle de Fort Lauderdale, en Floride, accueille le Festival caribéen de la nourriture et du rhum. Il s’agit de l’une des plus grandes manifestations destinées à célébrer le patrimoine culinaire de la Caraïbe et des Amériques. Pour cette édition, les participants vont pouvoir s’évader dans les îles de la Barbade, de la Jamaïque, de Trinidad, des Bahamas, du Belize, de la Grenade et d'Haïti. En profitant de nombreux bienfaits de la Caraïbe : nourriture, rhum, cocktails, musique, arts et artisanat. Des chefs renommés vont proposer aux festivaliers des plats de la Jamaïque, d'Haïti, des Bahamas et de Trinidad. Parmi eux, le célèbre chef Maurice, qui a figuré sur  “Chopped” de Food Network et a reçu le prix du chef 2021 de la National Black Chef Association. Le chef Maurice servira des shots de salade de conque, des beignets de homard avec une sauce crème au rhum et des bouchées de goyave. Léger, comme il se doit. «Le Grand Fort Lauderdale possède une forte communauté caribéenne et nous sommes ravis d'organiser ce festival pour que tout le monde puisse profiter des saveurs et des divertissements authentiques des Caraïbes dans notre paradis tropical ­inclusif», a déclaré Lindell Douglas, président et chef de la direction de Caribbean Village Entertainment.
 
Jamaïque.
Quand le bâtiment va...
Malgré la pandémie de Covid et un climat social parfois dramatique, la Jamaïque dispose d’un secteur dans lequel la morosité n’est pas de mise : la construction. en effet, selon une publication de Jamaica Information Service, le secteur a progressé de 1,7 % entre juillet à septembre (en comparaison avec la même période en 2020). Il aurait ainsi contribué à une expansion de 2,8 % de l'industrie au cours de ces trois mois. Le directeur général de l'Institut de planification de la Jamaïque (PIOJ), Wayne Henry, a déclaré que le résultat de la construction a été stimulé par la croissance des composants illustré par une augmentation de 5,6% des ventes de produits de construction et d'intrants connexes. Wayne Henry a rappelé que la National Road Operating and Constructing Company Limited (NROCC) a déboursé 2,2 milliards de dollars en 2021, contre 1,3 milliard de dollars en 2020. Ce qui explique sans doute la sérénité des opérateurs locaux.

 

Journal de Saint-Barth N°1450 du 09/12/2021

Le trafic aérien en forte hausse en novembre
Le code de l'environnement au Conseil teritorial