La Caraïbe en bref

Haïti.
Les gangs « contrôlent » Port-au-Prince
Dans un entretien accordé à nos confrères de France24, le coordinateur national du mouvement "En Avant" et ancien député Jerry Tardieu décrit un pays aux mains des gangs, qui non seulement pillent et tuent mais désormais « dictent ouvertement leur loi au pouvoir politique ». Pour lui, « Haïti est plongé dans un chaos généralisé qui s'explique par des "relations collusoires" entre les autorités politiques et les milieux d’affaires face à des gangs armés ». Jerry Tardieu estime que les enlèvements de religieux et les attaques contre les lieux de culte ont fait basculer le pays de la criminalité au terrorisme. France24 rapporte que l’ancien député « appelle les autorités à un sursaut, regrettant le manque de poigne du premier ministre actuel, Ariel Henry ». Le journaliste explique que « Jerry Tardieu considère que Haïti est aussi un échec de la communauté internationale, malgré les 15 ans de présence de l’ONU et les 10 milliards de dollars dépensés ». Selon Jerry Tardieu, les élections ne pourront se tenir dans de bonnes conditions qu’à la fin de l’année prochaine.

Cuba.
Dix ans de prison pour un manifestant
Roberto Perez Fonseca, âgé de 38 ans et père de deux enfants, un manifestant qui a participé au mouvement inédit du 11 juillet à Cuba, a été condamné à dix ans de prison par le tribunal de San José de Las Lajas, situé à 35 kilomètres de La Havane, a rapporté l’Agence France Presse le 23 octobre. Il s’agit de la plus lourde peine infligée à la suite de cet événement. Roberto Perez Fonseca devra purger dix ans de prison pour les délits d’outrage, d’agression, de trouble à l’ordre public et d’incitation à commettre un délit, selon le jugement daté du 6 octobre et consulté par l’AFP. Les trois juges se sont appuyés sur le témoignage d’un policier local pour justifier la sentence. Selon le fonctionnaire, Roberto Perez Fonseca avait incité « les gens à se réunir, à lancer des pierres et des bouteilles ». La mère du condamné a explique que la peine prononcé à l’encontre de son fils était essentiellement liée au fait qu’il avait brisé un portrait de Fidel Castro. Un acte qui reste donc quasi blasphématoire à Cuba. L’image du Leader Maximo demeure intouchable. Un peu comme celle d’Emmanuel Macron en France, puisqu’il est possible d’être envoyé en prison pour un décrochage de portrait de président de la République.

Iles Vierges Britanniques.
Une vaste enquête sur la corruption
Le gouvernement britannique a mis en place une commission d'enquête sur la mauvaise gouvernance dans son territoire d'outre-mer. Selon le Guardian, qui s’en fait l’écho dans un article daté du 24 octobre, Plus de cinquante audiences publiques et de volumineuses preuves écrites ont révélé une part sombre des Iles Vierges britannique, « l’un des plus grands paradis fiscaux au monde », rappelle le journaliste du Guardian. Des allégations ont été portées contre des personnalités de haut rang au sujet, notamment, de l'octroi sélectif de la citoyenneté, de trafic de drogue mais aussi de corruption systémique, de copinage, d'intimidation de détournement de fonds publics. Un palmarès des plus complets. Lors des audiences, des dépenses non déclarées sur un Fonds de relance « Covid » de 40 millions de dollars (29 millions de livres sterling) ont été évoquées. Mais également la remise de contrats d'une valeur de près de 100.000 livres sterling à des personnes politiquement engagées, un accord de développement foncier de 10 millions de livres sterling, etc. La commission d'enquête a été créée en janvier 2021 par le Foreign, Commonwealth and Development Office. Pour l’heure, les investigations vont se poursuivre afin d’apporter de plus amples clarifications aux allégations déjà avancées.

Sint-Marteen.
65 millions pour les tours de 21 étages à Mullet Bay
Le projet est né quelques mois après le passage dévastateur d’Irma, en 2017. Des tours de 21 étages pour un investissement de 65 millions de dollars étasuniens, baptisées « Quatorze » à Mullet Bay, « sont en passe de devenir des emblèmes dans le pays et semblent représenter l'intérêt continu des investisseurs pour l'économie », assure le Daily Herald. Frank Teboul, directeur général de FT Development, explique que le projet comprend deux tours de grande taille situées directement en face du trou numéro 14 sur le parcours de golf de Mullet Bay. « C'est ce qui a inspiré le nom de notre projet, ‘Fourteen’ », a déclaré Teboul. Il indique que les deux tours se composent chacune de 150 co-propriétés au total. Il y aura un parking couvert et découvert, une piscine de 25 mètres, une salle de sport, deux halls, un service de conciergerie, un restaurant, un bar de la piscine et un service de sécurité 24h/24. Le complexe devrait être achevé dans le courant du second semestre 2023. Pour un appartement d'une à deux chambres d'une superficie comprise entre 50 et 100 mètres carrés, les budgets devraient s’élever entre 250.000 et 550.000 dollars étasuniens.

Saint-Eustache / Saba.
Vers une nouvelle liaison aérienne de service public?
Selon un article du Saba News, le gouvernement néerlandais évalue la possibilité de donner à la liaison aérienne entre Saint-Martin, Saint-Eustache et Saba le statut de transport public. Imposer une obligation de service public sur les liaisons entre les îles « SSS » était l'une des recommandations du comité de connectivité des Pays-Bas caribéens présidé par l'ancien directeur de Royal Dutch Airlines KLM, Pieter Hartman. Le gouvernement néerlandais a essayé depuis 2010, par le biais d'une participation de l'État à Windward Islands Airways International Winair, de maintenir les liaisons aériennes sur les routes les plus minces (vers Saba et Saint-Eustache). La ministre par intérim néerlandaise des Infrastructures et de la Gestion de l'eau, Barbara Visser, a notamment déclaré que des possibilités d'assouplir les exigences pour établir des compagnies aériennes ont été envisagées.

Jamaïque.
Soutien financier pour la protection de l’enfance
Tandis que le partenariat du Pacte pour la protection de l'enfance (CPC) entre les gouvernements des États-Unis et de la Jamaïque entre dans sa dernière année, le bureau du Département d'État américain contre la traite des personnes a annoncé qu'il avait fourni un soutien financier supplémentaire de 597.000 dollars étasuniens (soit environ 89,6 millions de dollars jamaïcains) à ses partenaires – Warnath Group et Winrock International – pour étendre leurs activités à l'appui du partenariat. Warnath Group a reçu 97.000 dollars supplémentaires tandis que le financement de Winrock International a été réhaussé de 500.000 dollars pour renforcer sa collaboration avec le gouvernement de la Jamaïque. L’objectif restant d'améliorer la capacité à endiguer le trafic d'enfants mais aussi l'identification des enfants exploités tout en leur apportant une aide.

Bermudes.
L’emploi à son plus bas niveau depuis 35 ans
Les Bermudes enregistrent le taux d'emploi le plus bas depuis plus de 35 ans, selon le ministre du travail Jason Hayward et Wayne Furbert, ministre du Cabinet Office, qui se sont exprimés sur le sujet lors d'une conférence de presse. Le Caribbean National Weekly rapporte que plus de 1.900 emplois ont été perdus l'année dernière lorsque Covid-19 a forcé le gouvernement à fermer l'aéroport international des Bermudes du 20 mars au 1er juillet. Le nombre total d'emplois pourvus a diminué de de 5,7%, passant de 34.378 en 2019 à 32.427 en 2020. Soit le niveau d'emploi le plus bas enregistré depuis 1985. Wayne Furbert a déclaré que les secteurs les plus touchés étaient ceux de l'hôtellerie et de la restauration, mais les signes montrent que la tendance aux pertes d'emplois ne s’est pas poursuivie cette année. Le plus grand hôtel de l'île, le Fairmont Southampton, a été contraint de fermer après avoir perdu 900 emplois. Il n'a toujours pas été rouvert.

Journal de Saint-Barth N°1444 du 28/10/2021

Developper la formation sur l'île
Bruno Magras interpelle la rectrice d'académie